Coque de téléphone biodégradable : est-ce vraiment une démarche écolo ?

Chargement en cours
Aujourd'hui, nous changeons beaucoup plus de coque de téléphone que de téléphone en lui-même.
Aujourd'hui, nous changeons beaucoup plus de coque de téléphone que de téléphone en lui-même.
1/2
© Adobe Stock, Margo Basarab

Véritable objet mode, la coque de téléphone se décline désormais d'innombrables façons. Marbrée, holographique, fleurie, transparente voire phosphorescente, il en existe aujourd'hui pour tous les goûts et tous les styles.

Ces dernières années, il y en a une qui fait cependant beaucoup parlé d'elle : la coque écologique. Faite dans une matière annoncée comme biodégradable, cette dernière est proposée par de nombreuses marques ou organisations souhaitant lutter contre la pollution de l'environnement. Mais est-ce vraiment une démarche écolo pour autant ?

Un peu d'histoire

En 2008, alors qu'il passe ses vacances d'été à Hawaï, Jeremy Lang, auto-entrepreneur, constate avec désespoir les tonnes de plastique accumulées sur les plages de l'île. Pendant plusieurs années, il fait de nombreuses recherches scientifiques pour trouver une alternative viable au plastique. Alors que les smartphones connaissent un boom de plus en plus impressionnant, de même que leurs fameuses coques de protection, il lui vient une idée. Peut-on faire de ces coques de téléphone - que l'on change bien plus souvent que le portable lui-même - des coques 100% biodégradables ? Bien décidé à mettre au point ses propres coques écologiques, il ouvre son entreprise et lance la fabrication des premiers exemplaires. Le succès est immédiat et, très vite, de nombreuses autres entreprises lancent leur propre business de coques biodégradables. Pour autant, toutes les entreprises ne sont pas très honnêtes. Si vous décidez d'opter pour ce genre de protection mobile, il y a donc plusieurs critères à prendre en compte avant votre achat.

Plusieurs détails à surveiller

Ce n'est pas souvent mentionné, mais sachez qu'il existe deux types de coques biodégradables : celles qui le sont entièrement et celles qui ne le sont que partiellement. Pour évaluer correctement la promesse de la marque auprès de laquelle vous souhaitez acheter, faites donc attention à vérifier la part exacte des matières écologiques utilisées. Selon la norme européenne NF EN 13432, une coque biodégradable doit avoir une capacité de décomposition atteignant les 90%. Pour cela, elle doit être fabriquée dans des matières purement organiques (végétales ou animales) comme le riz, le soja, la carotte, les oignons ou encore le blé... D'autre part, assurez-vous que les coques sont bel et bien confiées à un industriel du recyclage une fois renvoyées après utilisation, tout comme il est nécessaire de vous assurer que vous pourrez la jeter dans un bac de tri des déchets sans contre-indications particulières.

Attention aux conditions d'envoi

Même si l'on y pense pas souvent, il est essentiel de vous assurer que l'emballage dans lequel votre coque sera envoyée est, lui aussi, écologique. En effet, il est inutile d'acheter une coque biodégradable si son envoi provoque déjà des montagnes de déchets pour l'environnement. Pour être 100% efficace, le circuit doit être éco-responsable du début à la fin ! Assurez-vous donc que l'emballage n'est pas fait de plastique mais bien de carton recyclé et veillez à ce que les colles et les encres utilisées soient d'origine végétale. Enfin, privilégiez les marques françaises ou européennes, afin que l'acheminement jusqu'à votre domicile ne provoque pas une pollution trop excessive. Évidemment, tous ces critères ont un coup et l'achat d'une coque biodégradable est bien plus onéreux que celui d'une coque normale. Néanmoins, dans la plupart des cas, les fonds générés sont reversés à des associations qui oeuvrent pour la protection de l'environnement ou d'autres causes essentielles. En achetant une coque biodégradable, vous ferez donc d'une pierre deux coups !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.