Comment s'assurer qu'un logement est bien isolé ?

Chargement en cours
La pose de double ou triple vitrage peut améliorer l'isolation de votre foyer.
La pose de double ou triple vitrage peut améliorer l'isolation de votre foyer.
2/2
© Adobe Stock, Friends Stock

En plus de représenter un inconfort, un logement mal isolé peut rapidement faire monter les factures. Or, selon les chiffres du ministère de la Transition écologique publiés en 2020, c'est au moins 4,8 millions de logements qui sont considérés comme des passoires thermiques dans l'Hexagone. On vous indique comment savoir si votre logement est bien isolé.

Repérer les premiers symptômes

Si dans les faits il n'est pas toujours évident de savoir si son logement est bien isolé ou non, hormis en regardant sa facture d'électricité ou de gaz, il existe néanmoins quelques éléments auxquels vous pouvez vous référer pour établir un premier diagnostic. La présence de moisissures, une chaleur intérieure élevée en été, ou au contraire une sensation de froid en hiver malgré un chauffage performant, ainsi que des murs et un plancher anormalement froids, des fenêtres qui laissent passer l'air et une mauvaise isolation phonique peuvent être autant d'indicateurs qui pointent vers une mauvaise isolation de votre logement.

Le DPE : un indicateur bien utile

Si vous êtes sur le point de louer ou d'acheter un logement et que vous vous demandez si votre futur logement est bien isolé, il existe un indicateur auquel vous pouvez vous référer : le DPE, soit le Diagnostic de Performance Energie. En France métropolitaine, il est obligatoire et doit être réalisé impérativement avant toute location ou achat d'un nouveau logement.

Il s'agit d'un outil particulièrement intéressant puisqu'il renseigne sur la consommation énergétique d'un foyer ; une consommation très élevée étant un des symptômes d'une mauvaise isolation. Les foyers y sont classés selon une note comprise entre A et G, les catégories F et G étant considérées comme particulièrement énergivores. Il est d'ailleurs à noter que ces deux dernières catégories, qui constituent ce qu'on appelle les passoires énergétiques, seront progressivement interdites à la location à partir de 2025. Par ailleurs, les augmentations des loyers sur ces mêmes types de logements seront prochainement interdites, cela dès août 2022.

Le bilan thermique : un diagnostic pour identifier les faiblesses de votre habitat

Un habitat mal isolé peut comprendre plusieurs points de déperdition de chaleur, que ce soit au niveau du mur, du toit, des fenêtres ou encore des sols. Voilà pourquoi il est important de faire appel à un professionnel pour faire réaliser ce qu'on appelle un bilan thermique. Pour environ 300 euros, celui-ci servira à effectuer un diagnostic pour identifier les points de faiblesses thermiques de votre logement et les endroits où le chauffage perd en efficacité.

Suite à ce bilan, vous devriez savoir quels travaux réaliser pour renforcer l'isolement de votre foyer et améliorer votre confort thermique. Ceux-ci peuvent inclure la pose de double ou de triple vitrage, de travaux d'isolement des combles, des murs ou encore par la pose d'un système de ventilation. À ce titre, sachez qu'il existe de nombreuses aides susceptibles de vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.