Comment réduire ses déchets en faisant les courses ?

Comment réduire ses déchets en faisant les courses ?
Nos conseils pour limiter le plastique et moins gaspiller.

L'omniprésence du plastique dans la vie quotidienne peut donner l'impression qu'il est indispensable. Mais, face à sa prolifération dans la nature et la lenteur de sa dégradation, réduire son usage devient primordial pour l'environnement. À leur niveau, les enseignes incitent à la réduction des emballages et s'engagent dans la lutte "anti-gaspi". Focus sur les actions réalisées par Intermarché pour vous aider à mieux consommer !

Opter pour des emballages moins polluants

L'étude Ipsos de 2016 portant sur la confiance des Français à l'égard de la parole des entreprises et des marques indiquait que 72 % attendaient d'elles une attitude plus responsable et plus transparente vis-à-vis de la gestion des déchets.

Depuis quelques années déjà, Intermarché avec son modèle unique Producteurs et Commerçants a amorcé des actions en faveur de la planète comme son initiative pour réduire les emballages. Ainsi, consciente du trop grand nombre d'emballages plastique enveloppant les produits commercialisés, l'enseigne s'engage sur 6 500 d'entre eux. 100 % de leurs emballages seront alors recyclables, réutilisables ou compostables d'ici 2025. Le projet met déjà en lumière certains produits pour lesquels le plastique a été substitué. Depuis 2018, les coton-tiges Labell possèdent une tige en papier. Changement de style en 2019 pour les barquettes des mini pizzas surgelées Monique Ranou, qui sont désormais en carton 100% recyclable.

Et ce n'est pas tout ! Les pommes Golden Mon Marché Plaisir sont emballées dans une barquette en carton et l'eau Aix Les Bains est conditionnée dans des bouteilles en plastique 100% recyclé.

Amorcer une chasse au gaspillage alimentaire

Chaque année en France, environ 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont gaspillées. Cela représente 150 kg par Français sur une année*. À travers le Pacte national et la loi AGEC (loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire), la France s'est engagée à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2025.

De son côté, Intermarché s'engage à lutter contre ce phénomène à travers diverses actions, une façon de montrer l'exemple pour mieux consommer et inciter, par la même occasion, à mieux manger. Ainsi, pour pallier le gaspillage, l'enseigne propose à la vente des produits à prix réduit dont la DLC (date limite de consommation) est proche.

En établissant un partenariat avec l'application To Good To Go, Intermarché s'engage davantage dans la "chasse au gaspi". Le principe est le suivant : il s'agit de relayer les invendus d'un supermarché, d'un commerce alimentaire ou d'un restaurant à un tarif moindre pour éviter de les jeter. Tout le monde y gagne : les invendus sont finalement achetés, les consommateurs se fournissent à petits prix et chacun fait un geste contre le gaspillage alimentaire. Ce système crée un cercle vertueux dont il serait dommage de se priver.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.