Comment prendre soin des hérissons de son jardin durant l'automne ?

Chargement en cours
Les hérissons entrent en hibernation de novembre à mars.
Les hérissons entrent en hibernation de novembre à mars.
1/2
© Adobe Stock, Andrey

Véritables alliés du jardin, les hérissons s'affairent la nuit, au printemps et en été pour faire quelques réserves et hiberner en paix quand le froid pointe le bout de son nez. Cependant, vous pourriez bien en croiser cet automne dans votre jardin ! Pas de panique, voici quelques conseils pour les protéger.

Les hérissons, les rois de l'hibernation

Petit animal sauvage au physique ô combien attendrissant, le hérisson élit domicile dans les forêts, les champs, les berges des rivières et de plus en plus dans les jardins. Et s'il est indispensable à la biodiversité c'est parce que ce petit mammifère protège avec brio votre lopin de terre en se nourrissant d'insectes, de chenilles, d'escargots ou encore de limaces sans même que vous ayez à dégainer désherbants et autres produits toxiques. C'est pourquoi, ces petites boules piquantes méritent d'être chouchoutées tout au long de l'année mais surtout lors d'une période cruciale : l'automne. Et pour cause, l'hibernation commence dès le mois de novembre. Or, les hérissons doivent ingurgiter assez de nourriture et atteindre un poids minimum pour passer l'hiver sereinement. Si l'objectif n'est pas atteint, il se peut que vous croisiez le chemin de l'un d'entre eux, errant désespérément dans le jardin en quête de nourriture et d'eau. Voici comment prendre soin d'eux !

Leur construire un abri

Si le petit animal furète dans le jardin en pleine journée, il y a fort à parier qu'il cherche un endroit pour hiberner en toute tranquillité. Pour lui donner un coup de pouce et espérer qu'il survive à cette période sensible qu'est l'hiver, vous pouvez fabriquer un gîte de choix. Pour ce faire, nul besoin de pléthore de matériel. En effet, son nid douillet peut être composé de feuilles et de brindilles dans un endroit assez frais et à l'abri du soleil, à proximité d'un mur ou d'un arbre, bien caché. S'il squatte cet endroit, veillez à ne pas le déranger, sous peine de voir la hérissonne rejeter ses petits en période de reproduction. Aussi, il est vivement conseillé de stopper toute utilisation de produits néfastes tels que les herbicides ou pesticides dans le jardin, qui devient son terrain de chasse. En effet, si les petits mammifères en avalent par le biais de limaces et autres mollusques, ils risquent de mourir.

Les nourrir correctement

Pour augmenter les chances de survie de ce hérisson aperçu dans votre jardin, rien de tel que de la nourriture afin qu'il stocke les réserves de graisse, indispensables durant l'hibernation. Plus il accumulera des denrées, plus il aura de chance de voir le printemps ! Cependant, il convient de ne pas lui donner tout ce que vous avez sous la main. En effet, le pain et le lait sont des aliments toxiques pour les hérissons. Privilégiez plutôt les insectes, les vers, les escargots et les arachides natures et dépourvues de sel que vous déposez dans une gamelle. Pensez également à leur donner un peu d'eau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.