Comment participer au développement de la flore dans sa localité ?

Chargement en cours
Si vous souhaitez introduire de nouvelles espèces végétales dans l'écosystème, faites attention à ce qu'elles ne soient pas invasives.
Si vous souhaitez introduire de nouvelles espèces végétales dans l'écosystème, faites attention à ce qu'elles ne soient pas invasives.
1/2
© Adobe Stock, simona

Aujourd'hui, notre planète souffre et avec elle son écosystème. Pour le préserver, il est indispensable de réagir et cela peut se faire en aidant la faune et la flore qui le constitue. Si vous souhaitez préserver la biodiversité et participer au développement de la flore à votre échelle, voici quelques indications.

Au quotidien, par de petits gestes, il est possible de participer au développement de la flore autour de chez vous. Cette dernière joue en effet un rôle très important dans l'écosystème : il s'agit d'une ressource essentielle au bon fonctionnement de la biodiversité, utile pour protéger l'érosion du sol et des dégâts des intempéries. Les différentes espèces de végétaux qui existent jouent également un rôle d'habitat pour de nombreux animaux. Pourtant, un rapport de l'IPBES sorti en 2019 indiquait qu'un million d'espèces animales et végétales étaient menacées d'extinction. S'investir dans le développement de la flore ne peut donc qu'être bénéfique pour la planète, et pour vous dans le futur.

S'investir dans une association

Avant toute chose, il est important de se renseigner sur le sujet pour éviter des erreurs qui pourraient déséquilibrer la biodiversité. Faites par exemple attention aux espèces que vous souhaitez planter car certaines sont dites invasives : elles peuvent se développer très rapidement et remplacer voire provoquer le déclin des autres espèces.

Si vous souhaitez passer à l'action en groupe, vous pouvez également vous tourner vers des associations, qui sauront vous expliquer les choses et avec qui vous pourrez développer la flore dans sa localité. Cela peut se faire par la création d'une mare ou bien de haies, qui peuvent abriter de nombreuses espèces végétales différentes. Vous pouvez également regarder ce qui pousse aux alentours de chez vous et vos voisins, et ainsi vous mettre d'accord sur des zones à protéger pour favoriser la pousse spontanée. Autant d'actions qui, même si elles paraissent anodines, peuvent permettre à d'autres espèces de végétaux de prospérer.

Repenser l'entretien de votre jardin

En prêtant plus attention à la façon dont vous entretenez votre jardin, vous pouvez également favoriser le développement de la flore dans son ensemble. Cela commence par la tonte, qui doit se faire moins régulièrement. Des végétaux souvent coupés ne pourront jamais se développer comme il se doit. De même, évitez absolument les produits phytosanitaires qui polluent les nappes phréatiques et utilisez plutôt le paillage pour protéger vos plantes. Utilisez aussi du compost pour les fertiliser et laissez les feuilles autour des arbres : en quelques mois, vous verrez une véritable différence et découvrirez sûrement de nouvelles espèces de végétaux.

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez créer dans votre jardin une petite zone sauvage (une bande de quelques mètres carrés) que vous ne touchez pas, sauf en juillet ou en septembre si vous souhaitez réaliser une fauche. Vous verrez alors que ce nouvel espace sera sûrement rempli de fleurs et végétaux très utiles à la biodiversité alors qu'ils sont parfois injustement considérés comme indésirables.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.