Comment mieux se renseigner sur l'origine des viandes ?

Chargement en cours
En boucherie comme en rayon, les étiquettes doivent comprendre certaines mentions.
En boucherie comme en rayon, les étiquettes doivent comprendre certaines mentions.
1/2
© Adobe Stock, hedgehog94

Si le choix du morceau semble le plus important quand vous vous rendez au rayon boucherie de votre magasin, son origine est tout aussi importante. Quels sont les points à vérifier pour mieux consommer ?

Depuis quelques années, l'une des plus grandes préoccupations des consommateurs est la provenance des aliments. Pour les rassurer, de nombreux décrets ont été publiés dans ce sens. Concernant la viande, la traçabilité des pièces, de boeuf notamment, évolue pour toujours plus de transparence. Toutes les étapes de production de la viande, de l'élevage jusqu'à la vente chez un distributeur, sont scrupuleusement répertoriées. Ainsi, il est possible de connaître la provenance exacte d'un animal et de sa viande. Une légifération qui découle de nombreux scandales dans l'industrie alimentaire, mais pas toujours facile à décoder.

L'origine de la viande

Dans un premier temps, il est important de savoir d'où vient la viande, mention obligatoire sur les étiquettes. L'origine signifie le pays d'origine (France, Espagne ou Italie par exemple). Si un morceau de viande est indiqué comme originaire de France, cela signifie que l'animal est né, élevé et abattu en France. Cela n'indique toutefois pas si la viande a été transformée et conditionnée en France, puisque la préparation et l'emballage sont les dernières étapes de la production.

Lorsqu'ils sont différents, les pays d'élevage et d'abattage sont mentionnés distinctement. Si une seule mention apparaît, c'est que l'animal a été abattu dans son pays d'élevage. La législation veut que ces indications soient visibles et lisibles par le consommateur, sur l'emballage et en rayon.

Comprendre l'étiquetage de la viande

De même, concernant les conditions d'élevage, vous pourrez vous fier aux labels affichés. Le plus connu étant le Label Rouge, qui atteste de conditions de production strictes sur l'ensemble de la filière. Mais vous pouvez aussi vous référer aux sigles IGP, AOC et AOP, au label AB (Agriculture Biologique) ainsi qu'aux labels La viande bio et Produit de montage et fermier. Sous ces labels se cachent des cahiers des charges rigoureux et une charte de qualité qui vous permettront de consommer votre viande en toute confiance.

Les mentions obligatoires sur un emballage sont le pays d'abattage et le pays d'élaboration (hachage, débitage). Cette obligation n'a longtemps concerné que la viande bovine, mais s'applique désormais aussi à la viande de porc, de volailles, d'ovins et de caprins. En France, c'est la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui veille à ce que ces mesures soient appliquées.

Les indications sur la viande en restauration

Depuis le mois de mars 2022, il est même obligatoire pour les lieux de restauration hors domicile (cantine, restaurant, services de livraison) d'indiquer la provenance de la viande utilisée dans leur plat. Toutefois, cette réglementation ne s'applique que pour la viande achetée fraîche ou congelée, et non la viande contenue dans des produits déjà transformés, des cordons bleus industriels ou la broche industrielle d'un restaurant grec par exemple.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.