Comment fabriquer un désherbant naturel ?

Chargement en cours
Pour dire adieux aux mauvaises herbes sans polluer, il est nécessaire de faire soi-même son propre désherbant !
Pour dire adieux aux mauvaises herbes sans polluer, il est nécessaire de faire soi-même son propre désherbant !
1/2
© Adobe Stock, Valerii Honcharuk

Si vous avez la chance d'avoir un jardin, il est aussi important d'en prendre soin. Et l'une des premières choses à faire pour bien l'entretenir c'est de retirer les mauvaises herbes. Toutefois, on évite d'utiliser des produits chimiques et on fabrique soi-même son désherbant.

Que l'on soit au printemps, en été, en automne ou en hiver, l'entretien du jardin se fait toute l'année ! Pour se débarrasser des mauvaises herbes, connues également sous le nom de adventices, plusieurs options s'offrent à vous comme le désherbage à la main à l'aide d'une binette ou d'un sarcloir. Une méthode efficace, puisqu'elle permet de les arracher jusqu'à la racine et les repousses sont plus lentes (un peu le même principe que l'épilation). Le souci, c'est que c'est un travail assez pénible et long, surtout si vous avez un grand jardin. L'autre option est donc le désherbant.

Stop au désherbant chimique !

Il est vrai que les désherbants chimiques sont la facilité pour aller plus vite. Composés d'herbicide et de glyphosate, le résultat sera plus que satisfaisant. Mais user de ces produits peut à la longue devenir dangereux pour les lieux, les animaux domestiques, les insectes, les micro-organismes qui vivent dans le jardin, mais surtout nocif pour votre propre santé et celle de vos enfants. Ils sont aussi néfastes pour les sols, les nappes souterraines, bref ils sont de véritables polluants à bannir. D'ailleurs, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) rattaché à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé le 20 mars 2015, que cette substance (le glyphosate) était classée dans la catégorie 2A, c'est-à-dire cancérogènes probables, donc à fuir !

Fabriquer son désherbant 100% naturel avec du vinaigre blanc

Non, le vinaigre blanc n'est pas seulement utile pour nettoyer de fond en comble votre maison ou votre appartement. Il est aussi efficace pour dire adieux aux mauvaises herbes les plus résistantes. Il faut tout de même faire attention, car son acidité peut rendre le sol fertile. Pour éviter ce petit désagrément, il sera nécessaire d'ajouter une pointe de sel. Voici la recette pour un bidon de cinq litres :

• cinq litres d'eau;

• un kilo de sel iodé;

• 200 ml de vinaigre blanc.

Une fois votre mélange prêt, il vous suffit d'arroser les mauvaises herbes et de laisser agir. Lorsque la végétation commence à jaunir et à faner, il faudra simplement l'arracher.

Si vous souhaitez faire votre désherbant en moins grande quantité, c'est tout à fait possible. Pensez bien à ce que le volume d'eau fasse 2,5 fois celui du vinaigre et 5 fois celui du sel !

Fabriquer son désherbant naturel avec l'eau des pommes de terre et des pâtes

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l'eau des pâtes qui contient des glucides, des vitamines B, de l'amidon et du magnésium est radical contre les mauvaises herbes et la mousse. Il en est de même pour l'eau des pommes de terre, qui elle sera riche en amidon, en calcium, en manganèse, en zinc, en fer, en potassium et en vitamine C. Une fois que vous avez terminé la cuisson de vos féculents, il suffit de laisser tiédir l'eau, puis la verser au pied des mauvaises herbes. Faites attentions aux autres plantes, car le sel pourrait les attaquer.

Vous l'aurez compris, faire son propre désherbant ne prend que quelques minutes. Désormais, vous n'aurez plus d'excuse à user des produits chimiques vendus en grande surface ou des enseignes spécialisées dans le jardinage. Par ailleurs, il existe aujourd'hui des désherbants bio avec des compositions naturelles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.