Comment dormir plus écolo ?

Comment dormir plus écolo ?

Dormir en faisant du bien à la planète ? C'est possible. Mode d'emploi pour dormir dans de meilleures conditions tout en limitant la pollution.

Acheter un lit et tous les éléments qui le composent - cadre, sommier, matelas, linge de lit... - n'est pas une démarche à prendre à la légère pour plusieurs raisons : parce qu'il s'agit d'éléments que l'on va conserver plusieurs années, et parce que cela représente un investissement conséquent. Vouloir prendre du premier prix peut bien sûr être tentant, mais cela signifie prendre le risque d'avoir des matériaux de moins bonne qualité, qui peuvent à l a la longue nuire à un sommeil réparateur, mais surtout avoir des conséquences néfastes pour la planète.

Choisir un lit écologique : le cadre et le sommier

Première étape pour dormir écolo : la base du lit, à savoir le cadre et le sommier. L'idéal est de choisir un cadre de lit solide, qui résistera aux années et aux éventuels montages et démontages lors de déménagements. En version écologique, cadres et sommiers sont composés de bois massif issu de la production locale ou de forêts gérées durablement. Le bois est naturel, huilé ou peint avec des produits écologiques qui ne contiennent aucune substance nocive. Pour apporter un peu de couleur, il existe notamment des peintures bio, mais rappelez-vous qu'un beau bois bien entretenu s'accordera à tous les types de décorations, quelles qu'elles soient.

Quelle matière pour un matelas écologique ?

De plus en plus de marques proposent des matelas écologiques et même biologiques. Pour cela, on dit adieu aux matières synthétiques et oui aux matelas composés de matières naturelles. Parmi elles, le latex 100% naturel (attention, certains latex sont en effet coupés avec du pétrole pour faire des économies), la laine de mouton, le coton, la soie, la fibre de coco. Certains matelas proposent un coutil (l'enveloppe protectrice du matelas, ndlr) en toile de lin, en chanvre ou en coton bio... Les alternatives sont nombreuses, saines, et dépendent de nombreux critères qui vont de vos habitudes de couchage à votre morphologie. Pour plus de confort, vous pourrez également opter pour un surmatelas garni de matières naturelles telles que la laine, le coton, la fibre Tencel issue de pâte de bois d'eucalyptus, le latex 100% naturel ou encore la fibre de maïs.

Une couette et des draps écolos

Dernière étape cruciale pour bien dormir dans votre nouveau lit écologique : le choix de la couette, des draps et du linge de lit. Ici encore, ce sont les matières naturelles qui sont hautement recommandées, mais pas n'importe lesquelles. On oublie par exemple les garnissages en plumes d'oie, pour ne pas soutenir la cruauté envers les animaux, et on privilégie les fibres naturelles : la Biolaine et le coton issu de l'agriculture biologique pour la couverture, et la balle d'épeautre, de millet ou de sarrasin, très douce pour les cervicales, côté oreiller.

Enfin, il ne vous reste plus qu'à choisir du linge de lit. Le coton est très populaire, mais le lin possède un avantage indéniable : il réchauffe en hiver et rafraîchit en été. Un point à ne pas négliger pour pouvoir baisser le chauffage pendant la nuit et faire des économies d'énergie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.