Comment concilier amour des livres et écologie ?

Chargement en cours
Concilier amour des livres et écologie, c'est possible !
Concilier amour des livres et écologie, c'est possible !
1/2
© Adobe Stock, djile

De plus en plus centrales dans les esprits, les questions d'écologie et de préservation de la planète se posent pour chacun de nos gestes quotidiens. Qu'en est-il pour notre consommation de livres ? Lire, oui mais à quel prix ?

Alors que de plus en plus de livres traitent d'écologie mais que ces mêmes livres contribuent à impacter négativement la planète, l'heure est aux questions de préservation. Comment limiter les déchets de votre foyer ? Quelles voies trouver pour continuer à s'évader sans laisser une empreinte écologique trop importante ? Est-il possible, aujourd'hui, de concilier amour des livres et écologie ? La réponse est oui ! Voici comment.

En réduisant le nombre de livres achetés...

Sûrement le conseil le plus évident et pourtant le moins facile à faire lorsque l'on est un grand consommateur de livres et qu'on adore ajouter une nouvelle oeuvre à la bibliothèque du salon (elle-même choisie avec les bons matériaux ! ). Et pourtant, les processus de production et les quantités de matériaux nécessaires à la production d'un livre, notamment à la production de papier sont considérables. Vous avez du mal à envisager de réduire votre consommation ? Misez alors sur des bouquins de seconde main. Plus un livre est utilisé, lu, passé de main en main, plus il réduit son empreinte écologique sur la planète.

... Ou du moins, en allant les acheter à pied !

Eh oui, l'écologie passe aussi par le moyen utilisé pour acheter le dit-livre. Dans la mesure du possible, laissez votre voiture au garage, et passez par des moyens de transport qui permettent de réduire votre impact environnemental. Bus, métro, tram, vélo, trottinette ou même patins à roulettes, partez flâner en librairie avec une répercussion limitée sur la planète.

En misant sur les prêts à la bibliothèque

Quelques minutes suffisent souvent à s'inscrire pour avoir accès à une multitude d'oeuvres. Dans les bibliothèques, à vous les romans, BD, journaux, et parfois même DVD à emprunter. L'occasion d'en profiter pendant plusieurs semaines, d'en prendre pour vos enfants, puis de profiter du plaisir d'aller les rendre pour en prendre de nouveaux, en réduisant votre impact sur la planète. Et qui sait, tous ces DVD vous feront peut-être même réduire votre facture de votre streaming vidéo !

En prêtant attention à la maison d'édition

Et s'il était temps de faire plus attention aux maisons d'édition des livres sur le marché ? Parce que si jusque-là ça n'était pas la première chose considérée, il faut savoir que toutes les maisons d'édition n'ont pas les mêmes pratiques et que certaines sont bien plus nocives pour l'environnement. Certaines maisons d'édition, généralement indépendantes, misent exclusivement sur des pratiques éco-responsables : du papier responsable (labellisé ou recyclé), un nombre raisonnable de tirages du livre en question et le refus de la pratique du pilonnage, qui consiste à détruire les livres invendus, abîmés ou défectueux. Un gâchis considérable et une aberration écologique.

En ne misant pas forcément sur une liseuse

Beaucoup envisagent une liseuse comme alternative écologique à l'achat de livres, pourtant, ça n'est pas toujours le cas. Cette solution peut être favorable à l'écologie, seulement si vous êtes un très grand lecteur. Sur la totalité de son cycle de vie, la liseuse impacte dix fois plus la planète. Il faudrait environ une centaine de livres achetés sur une liseuse pour que l'impact s'amenuise et soit semblable à celui de l'achat d'un livre. Or, d'après plusieurs études, les Français liraient entre 1 et 9 livres par an. Il faudrait donc 10 ans pour compenser l'impact de la liseuse sur l'environnement. Liseuse, qui dure rarement 10 ans...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.