Comment apporter son aide en cas de marée noire ?

Comment apporter son aide en cas de marée noire ?
Pour aider en cas de marée noire, il est conseillé de se tourner vers des associations ou de contacter sa mairie.

Dramatiques pour l'écosystème, les marées noires sont encore très courantes partout à travers le monde. Face à l'ampleur du phénomène lorsqu'il survient, nombreuses sont les personnes qui souhaitent apporter leur aide, notamment sur le littoral. Mais comment s'y prendre exactement ? Quelles sont les choses à savoir ? Voici quelques explications.

Qui ne se souvient pas du dramatique accident du pétrolier Erika, échoué au large des côtes bretonnes en décembre 1999 ? Très impressionnant, notamment par ses conséquences (et la pollution qu'il a engendrée), il s'agit, aujourd'hui encore, d'une des plus grandes marées noires de l'histoire de France. Un événement qui a marqué, à l'époque, bon nombre de Français, qui ont alors pris conscience de la gravité d'un tel phénomène. Dans le milieu marin comme sur le littoral, les impacts toxiques de la nappe de pétrole relâchée par les bateaux ne mettent généralement pas longtemps à se faire ressentir : les différents écosystèmes, en plus de devenir très pollués, sont complètement bouleversés.

Différentes étapes d'action

Face à de tels désastres écologiques, de nombreuses actions sont rapidement mises en place par les pouvoirs publics afin de limiter le plus possible l'impact des marées noires. Cela commence au large, pour limiter l'expansion de la nappe de pétrole et éviter qu'un sur-accident ne survienne. Une façon de limiter les dégâts, et surtout de faciliter le travail lors de l'arrivée de la pollution sur les côtes. Lorsqu'arrive cette dernière étape, c'est toute une chaîne de nettoyage qui se met en place, avec notamment le traitement des déchets, l'évacuation de la zone et son traitement, mais aussi sa restauration.

Aider en accord avec les autorités

Face à un tel désastre, il est alors normal de vouloir apporter son aide en tant que citoyen, notamment lors du nettoyage du littoral ou encore de la prise en charge des animaux marins (le plus souvent des oiseaux) touchés. Quelle que soit votre motivation, il est important de ne pas se rendre sur les lieux vous-même, de votre propre chef : vous ne feriez que gêner, en plus de mettre en danger votre propre santé. Les lieux, très pollués, nécessitent un équipement spécifique. Choisissez plutôt la prudence et rapprochez-vous des différentes associations et autorités locales (comme votre mairie ou votre collectivité locale par exemple) qui travaillent sur les lieux : seules elles peuvent vous autoriser ou non à participer. En plus de cela, soyez à l'affût : des appels au bénévolat peuvent être effectués, généralement lors des opérations de grande ampleur nécessitant quelques jours à plusieurs mois de mobilisation. Une fois recruté en tant que bénévole, soyez en revanche à l'écoute des ordres et des missions que l'on vous donne : il est possible que vous vous occupiez de tâches moins valorisantes que celles auxquelles vous vous attendiez. C'est tout à fait normal : parfois, malgré toute la bonne volonté du monde, un bénévole peut faire plus de mal que de bien. Les professionnels, formés à la tâche, savent en revanche mieux faire que vous.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.