Bonsaï : comment bien l'entretenir ?

Chargement en cours
L'entretien d'un bonsaï varie d'une espèce à une autre.
L'entretien d'un bonsaï varie d'une espèce à une autre.
1/2
© Adobe Stock, auremar

Petit, facilement transportable et peu encombrant, le bonsaï séduit de plus en plus les jardiniers émérites comme les moins expérimentés. Fragile, il demande tout de même plus d'attention que la moyenne. Pour en prendre soin et bien l'entretenir, voici quelques indications.

Depuis plusieurs années, un arbre tout droit venu du Japon séduit les amoureux des plantes et les jardiniers débutants : le bonsaï. La raison : sa taille, très petite (d'où son nom d'arbre nain ou miniature) par rapport à d'autres de ses congénères, qui lui permet de s'adapter à tous les lieux dans lesquels il se trouve. Il peut tout aussi bien être placé sous une véranda, dans un jardin ou un appartement. En plus de se démarquer des autres types de plantes par sa taille, le bonsaï est un arbre qui se différencie aussi par le pot dans lequel il est contenu, assez peu volumineux : une façon d'éviter qu'il ne grandisse trop, même s'ils ne peuvent atteindre qu'un mètre maximum de hauteur. Ainsi, ses ressources étant limitées et le bonsaï étant censé être taillé régulièrement, il est commun que ses feuilles soient très petites alors qu'au contraire, sa ramure est plus épaisse.

Un arbre fragile qui demande beaucoup d'eau...

Bien entretenir son bonsaï, c'est en premier lieu choisir un environnement qui lui convient. En effet, les différentes espèces de cet arbre n'ont pas les mêmes exigences. L'érable et le pin blanc du Japon par exemple, ou encore le cèdre ou même le sequoïa peuvent passer du temps en extérieur. Au contraire, d'autres espèces, comme les variétés de ficus, la carmona, se sentiront bien mieux en intérieur et à l'abri des éléments. Plus fragiles que la moyenne (en raison de la taille du pot et la façon dont ils sont élevés), ces arbres nécessitent beaucoup d'eau. Attention à ne pas trop les hydrater car en voulant bien faire, vous risqueriez de les noyer et de les mener à leur perte. Le tout reste de trouver le bon dosage et la bonne fréquence d'arrosage. Cela dépend de son espèce, de sa taille et la grandeur de son pot. De manière générale, il est recommandé de mouiller généreusement les racines dès que la terre semble sèche, jusqu'à que de l'eau s'écoule des trous de drainage. Cela signifiera que les racines ont bien accès à l'eau.

Enfin, pour entretenir sa bonne santé et éviter qu'il ne s'élargisse trop, il est conseillé de le tailler régulièrement. Si vous n'avez pas l'habitude de le faire, renseignez-vous : la taille ne sera pas la même en fonction de si la plante a terminé sa croissance ou non.

... Et doit être nourri régulièrement

Entretenir un bonsaï ne nécessite pas seulement un arrosage régulier et une taille de temps en temps : il faut aussi, moins évident, penser à rempoter l'arbre et à renouveler la terre. Cela permet de stimuler l'arbre, qui va alors produire de nouvelles branches et feuilles que vous pourrez tailler en fonction de la forme que vous souhaitez lui donner. Veillez tout de même à choisir un terreau spécial bonsaï pour lui donner les nutriments nécessaires à sa croissance. Si vous aimez le voir grandir, pensez également à le nourrir fréquemment grâce à de l'engrais (saison du printemps jusqu'à l'automne). Sans cela, votre bonsaï fera rapidement grise mine. En effet le sol, trop peu profond, et le pot trop étroit ne lui apporteront pas ce dont il a besoin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.