Bain, douche... Quelle option faut-il privilégier pour l'environnement ?

Bain, douche... Quelle option faut-il privilégier pour l'environnement ?
Selon le temps passé sous la douche, la quantité d'eau consommée varie énormément.

La consommation d'eau de tout un chacun fait partie des grandes préoccupations écologiques. Douche ou bain : savez-vous quelle est la méthode la plus responsable ? On vous aide à y répondre.

L'enjeu de la consommation d'eau

Pensées comme inépuisables, les ressources d'eau sont issues des fleuves et des nappes phréatiques. Problème : le cycle de l'eau est actuellement vivement perturbé par le réchauffement climatique. En effet, on constate un véritable effet boule de neige : il y a de moins en moins de pluie, le niveau des nappes est au plus bas, et les rivières sont sèches. Autant de raisons pour lesquelles il est important de faire attention à sa consommation d'eau personnelle.

Les chiffres fournis par Eau France (Le service public d'information sur l'eau) illustrent le travail qu'il reste à faire. Saviez-vous qu'en France, en 2019, la consommation moyenne d'eau potable par habitant était de 147 litres par jour ? Comment arrive-t-on à exploiter une telle quantité chaque jour ? Outre la portion bue, le reste est écoulé par le lave-linge, la vaisselle, l'arrosage... ou encore la toilette. Bain ou douche : quelle est la méthode la plus gourmande en eau ? La réponse n'est pas si simple...

Bain ou douche : tout se joue à quelques détails

Si vous souhaitez obtenir une réponse simple et non nuancée à cette question, notez que la méthode qui nécessite le plus d'eau est sans surprise le bain. Les chiffres associés à la consommation d'eau dans le cadre d'une douche atteignent généralement les 50 litres ou plus. En revanche, un bain, lui, nécessiterait bien plus ou moins de 150 litres d'eau. Ainsi, en prenant en compte ces chiffres, préférer la douche au bain serait le parfait geste écoresponsable à adopter au quotidien. Seulement, tout n'est pas si simple... Quelques nuances gagnent à être apportées.

Les nuances qui changent la donne

Bien évidemment, les habitudes ne sont pas les mêmes pour tous en ce qui concerne la toilette. Si certains apprécient les douches express, d'autres aiment s'éterniser sous l'eau chaude en hiver, par exemple. De même, si beaucoup prennent plaisir à remplir leur baignoire d'eau chaude pour de longs bains agréables, d'autres se contentent de se limiter à un modeste niveau d'eau bien moussante pour une parenthèse de détente bienvenue. In fine, tout dépend de ces facteurs.

Sous la douche, six litres d'eau sont consommés par minute en moyenne. Les amateurs de douches conséquentes d'une quinzaine de minutes atteignent donc facilement plus de 100 litres d'eau : de quoi faire concurrence au bain. En revanche, une douche rapide et efficace de cinq minutes, elle, requiert bien moins d'eau.

De même, si vous vous faites couler un bain avec un niveau d'eau décent, mais que, à terme, vous passez plusieurs minutes sous l'eau à vous rincer : le nombre de litres d'eau écoulés grimpera très rapidement, alors que la démarche initiale tendait à faire des économies.

Dans un cas comme dans l'autre, il est possible de fournir des efforts pour réduire la quantité d'eau journalièrement mise à profit. Pour commencer, vous pouvez donc limiter votre temps passé sous la douche. Bien que la sensation de l'eau chaude qui s'écoule sur vous soit agréable, gardez une petite pensée pour notre chère planète. Faites également preuve de prudence en remplissant votre baignoire en vue d'un bain : nul besoin de la remplir à ras bord pour passer un bon moment. Quelques gestes qui permettent de garder des réserves pour les générations à venir !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.