Animaux piégés en forêt : quels réflexes pour les aider ?

Chargement en cours
Les animaux piégés sont généralement très agressifs, car ils ont peur.
Les animaux piégés sont généralement très agressifs, car ils ont peur.
1/2
© Adobe Stock, digitex
A lire aussi

La chasse est toujours un sujet qui fait débat, et si la présence de chasseurs dans les forêts a le don d'énerver les promeneurs, celle de pièges à destination des animaux fait également polémique. Vous avez découvert un animal coincé pendant votre balade en forêt ? Voici comment réagir en toute sécurité.

Pourquoi peut-il y avoir des pièges pour animaux en forêt ?

Le piégeage dans les forêts est considéré comme une forme de chasse dite "passive", c'est-à-dire qu'elle se fait sans fusil. Elle se pratique à l'aide de différents types de dispositifs destinés à capturer ou à tuer les animaux en l'absence du chasseur. Ces pièges ont différents objectifs : la capture d'un animal pour sa domestication ou pour sa consommation, ou encore l'élimination de nuisibles.

Est-ce légal ? La réponse est oui, mais la pratique est strictement réglementée par l'arrêté du 29 janvier 2007 fixant les dispositions relatives au piégeage des animaux classés nuisibles en application de l'article L. 427-8 du code de l'environnement. Seuls certains modèles de pièces sont autorisés, ces derniers doivent être homologués, et les personnes qui les utilisent doivent être agréées à cet effet par le préfet du département où elles sont domiciliées. Par ailleurs, les piégeurs agréés doivent tenir un relevé quotidien de leurs prises mentionnant, par commune, les espèces et le nombre d'animaux de chaque espèce capturés, à présenter à la préfecture.

Une possibilité de dénoncer les pièges illégaux

En vertu de l'arrêté du 29 janvier 2007, les pièges doivent être marqués du numéro qui est attribué par la préfecture au piégeur. Si ce dernier n'est pas apparent, le piège est considéré comme illégal et peut donc être signalé aux forces de l'ordre. Il en va de même pour les pièges interdits par la loi, tels que les pièges à mâchoire, dont l'usage est proscrit depuis le 1er janvier 1995 en raison de leur dangerosité.

Quoi qu'il arrive, agissez avec prudence

Si vous rencontrez un piège avec un animal bloqué à l'intérieur, règle numéro 1 : soyez prudents. Et ce pour de multiples raisons. Non seulement vous risquez d'être blessé par le piège si vous ne savez pas comment il se désactive, mais en prime, l'animal piégé risque d'être particulièrement agressif, et donc de s'en prendre à vous en vous prenant pour un prédateur. L'idéal est donc d'utiliser des protections, pour éviter au maximum les griffures et autres morsures, d'autant que ces dernières possèdent un fort risque d'infection.

Contactez un garde-forestier

Si vous ne vous sentez pas capable d'agir par vous-même pour aider un animal piégé, la solution la plus simple consiste à prendre contact avec un garde-forestier. Ce dernier a pour mission de veiller à la santé de la forêt, de sa faune et de sa flore : il connaît donc les bons gestes et les bonnes pratiques, ainsi que les réglementations liées à la chasse par piégeage. Par ailleurs, ce dernier sera probablement plus équipé que vous pour prendre en charge un animal blessé et potentiellement dangereux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.