5 gestes simples pour agir contre le réchauffement climatique

Chargement en cours
Un geste simple consiste à bien réguler les températures de son domicile.
Un geste simple consiste à bien réguler les températures de son domicile.
1/2
© Adobe Stock, Monkey Business

Entre la fonte des glaciers, l'élévation du niveau des mers ou encore les dérèglements du climat, toutes les preuves du réchauffement climatique sont là. Pourtant, il existe un certain nombre de mécanismes simples que tout un chacun peut appliquer dans son quotidien pour agir à son niveau. En voici cinq.

Opter pour des moyens de déplacement plus "responsables"

On le sait, les émissions de gaz à effet de serre contribuent au réchauffement climatique. Or, selon l'AIE - l'Agence Internationale de l'Énergie -, les véhicules particuliers représentent 60% des émissions de CO2 liées aux transports. Ce n'est ainsi pas un hasard si les villes les plus polluées de la planète sont aussi celles avec le plus de circulation et d'embouteillages. Si vous vivez dans une métropole, essayez de maximiser les trajets en transports en commun, en trottinette ou à vélos. Si cette option n'est pas accessible à tous, le covoiturage entre collègues ou voisins peut également être une solution à mettre en place. Pour les longues distances, essayez également de privilégier les voyages en train plutôt que l'avion ou la voiture.

Réguler les températures dans son domicile

Le chauffage est un des premiers postes d'énergie de la maison et c'est aussi un fort émetteur de gaz à effet de serre, notamment dans le cas d'un chauffage au gaz ou au fioul. Si changer de mode de chauffage n'est pas toujours possible, réguler les températures de son logement est en théorie accessible à tous, surtout avec un thermostat. Ainsi, la température recommandée pour une pièce à vivre est généralement de 19 degrés, de 16 degrés pour une chambre et de 17 degrés pour une salle de bains. Si votre domicile souffre de problèmes d'isolation, renseignez-vous sur les primes énergies qui peuvent vous aider à prendre en charge une partie de vos travaux de rénovation.

Acheter des produits locaux

Le transport des marchandises joue évidemment également un rôle important dans les émissions de CO2. Plus un produit vient de loin, plus son acheminement va dégager des émissions de gaz à effet de serre. C'est pourquoi il est important d'essayer de consommer un maximum de produits locaux, par exemple en évitant de consommer les fruits et légumes hors saison, ce qui oblige à les importer de pays parfois lointains.

Éteindre ses appareils électriques

Comme le chauffage, nos appareils électriques consomment de l'énergie responsable des gaz à effet de serre. C'est pourquoi, à la maison, le mieux est encore d'éteindre complètement ses appareils quand on a fini de les utiliser plutôt que de les laisser en veille. Par ailleurs, évitez de laisser brancher vos appareils quand ils ont fini de se recharger ou lorsque vous vous absentez de votre domicile.

Essayer de limiter ses déchets

Selon la CNIID (Centre national d'information indépendante sur les déchets), le traitement des déchets représente 3% des émissions totales de gaz à effet de serre en France. En plus de leur collecte et de leur acheminement, la grande majorité sont ensuite soit enfouis soit incinérés, un processus qui émet énormément de CO2. Voilà pourquoi il faut essayer de limiter au quotidien ces déchets, notamment en évitant les emballages plastiques à usage unique et en utilisant par exemple les matières organiques en compost, mais aussi de bien les trier afin de favoriser le recyclage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.