Retaper un meuble en bois : les étapes à suivre absolument

Chargement en cours
Donner une seconde vie à un meuble en le rénovant est une vraie source de satisfaction.
Donner une seconde vie à un meuble en le rénovant est une vraie source de satisfaction.
1/2
© Adobe Stock, auremar

Rénover un meuble en bois est une façon de lui donner une seconde vie et de lui éviter la décharge. Voici les quatre étapes essentielles pour rénover, réparer et customiser un meuble original et unique.

Vous avez un vieux meuble de famille en bois que vous aimez mais qui ne matche pas avec votre déco ? Un joli meuble un peu abîmé récupéré aux encombrants ou en seconde main dont vous ne savez plus quoi faire ? Il n'est pas très difficile de faire du neuf avec du vieux ! Généralement, selon son état, retaper un meuble en bois est à la portée de toutes... à condition d'être bien équipée et d'avoir un peu de temps à consacrer à son ouvrage.

Rénover un meuble en bois : je m'équipe

Pour mettre toutes les chances de votre côté, la préparation est primordiale. Avoir le bon matériel est un gage de succès. Pour rénover un meuble en bois, vous aurez besoin de différents outils selon les réparations à prévoir (si vous devez décaper ou poncer, vernir, peindre ou tapisser....). Voici une liste non exhaustive du matériel de base pour retaper un vieux meuble :• De l'alcool à brûler, un décapant• De la pâte à bois• De l'huile pour bois ou de la cire antiquaire ou du vernis• Une brosse pour dépoussiérer• Une ponceuse ou du papier de verre• Un maillet• Une éponge, une cuvette, un chiffon pour le nettoyage• Du papier peint, de la peinture selon les finitions prévues• Des gants de protection

Étape 1 : la préparation des supports

Une restauration digne de ce nom commence par une bonne préparation du bois. Dépoussiérez, nettoyez, enlevez les finitions existantes (vernis, peinture...). Cette étape vous permet de faire un état des lieux des opérations à venir : traitements, rebouchages, réparations, consolidations...

Étape 2 : le ponçage

Le ponçage rend la surface lisse et uniforme. Il s'effectue soit au papier de verre (avec un grain inférieur à 80 pour ne pas être trop abrasif) ou à la ponceuse électrique. Pensez à respecter le sens de la fibre du bois. Vous avez alors un meuble brut prêt à être relooké.

Étape 3 : les réparations

Cette mise à nue aura probablement mis à jour des zones abîmées, des petits trous, qu'il convient de réparer. Pour combler les fissures, les trous, utilisez une pâte à bois prête à l'emploi, du mastic ou de la cire à reboucher. Lissez la surface à l'aide d'une spatule. Quand c'est sec, poncez à nouveau pour obtenir quelque chose de lisse. Si certaines parties sont cassées, utilisez de la colle à bois pour les solidariser.

Étape 4 : le relooking

Une fois le meuble mis à nu et réparé, vous pouvez passer à l'étape de sa customisation. Et là, vous avez l'embarras du choix : peindre, vernir, céruser, tapisser tout est possible. Repeindre est souvent la solution la plus simple. Apposez la sous-couche qui permet une meilleure accroche de la peinture et un meilleur rendu et une fois sèche, appliquez la couleur choisie. Si la nuance brute du bois vous plaît ainsi, vous pouvez simplement le vernir d'une ou deux couches. Attention, parfois, le rendu peut être plus foncé qu'escompté.Si votre meuble est fait dans un bois noble ou avec un fort veinage (chêne, châtaignier, frêne...), vous pouvez le céruser pour mettre les veines en valeur. Le papier peint est tendance et présente l'avantage de se poser facilement (si vous optez pour de l'intissé). Les stickers sont aussi une bonne option pour customiser un meuble, ils doivent être posés sur une surface propre et lisse.

Ne reste plus qu'à remonter les différentes parties de votre meuble. Vous voilà avec une nouvelle pièce qui trouvera facilement sa place dans votre intérieur !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.