DIY : 5 idées pour customiser un cache-pot

Chargement en cours
En hiver, les Hommes sortent les pulls et les plaids. Et si c'était pareil pour les plantes et leur cache-pot ?
En hiver, les Hommes sortent les pulls et les plaids. Et si c'était pareil pour les plantes et leur cache-pot ?
1/2
© Adobe Stock, Nastasia Froloff

Dans le domaine de la décoration, les jungles intérieures sont plus que jamais à la mode. Alors que les plantes fleurissent dans les habitats, les pots sont laissés à l'abandon bien qu'ils soient aussi des éléments esthétiques. Pour les embellir, les métamorphoser, il existe les cache-pots. L'achat n'est pas obligatoire puisqu'ils peuvent tout à fait être fabriqués et personnalisés à la maison.

La pâte durcissante, une arme à utiliser dans tous les bons coups !

Les grands habitués des travaux manuels sont invités à se faire plaisir en manipulant de la pâte durcissante. Grâce à ce matériau, ils pourront modéliser toutes leurs inspirations, leur imagination, en une oeuvre unique. Le maître-mot est ici l'expression de soi ! Aux traditionnelles créations en forme de pot peuvent être ajoutées des personnalisations originales. Des pattes, des oreilles et autres pour former des animaux et apporter une ambiance sauvage et décalée à son intérieur ou bien un oeil pour surfer sur la tendance du motif "regard" et en mettre plein la vue à ses convives. Les amoureux de la régularité se tourneront plutôt vers un "pattern", une couverture du cache-pot avec un motif régulier : des fleurs, des formes géométriques, des feuilles et autres imprimés. L'important est de mettre un peu de sa personne dans sa confection à l'aide de quelques mouvements de main, que ce soit directement une modification apportée à la pâte ou une customisation à l'aide d'un pinceau, par exemple. Le résultat sera sûrement un habit unique en son genre pour un contenant !

Un mélange de géométrie et de zen attitude : vive les origamis

L'art ancestral du pliage japonais connaît un regain d'intérêt retentissant depuis le deuxième millénaire. Cette méthode est une tendance décorative qui sert à façonner des animaux ou autres formes. Dans les intérieurs, le résultat peut être considéré comme un objet décoratif à part entière. En ce sens, il est facile de créer un récipient en origami à partir d'une feuille de dessin en papier cartonné, plus épaisse que les traditionnelles et donc plus solide (croquis avec pliures, disponible gratuitement sur Internet). Un crayon à papier, une règle, une paire de ciseaux, une gomme et de la colle sont tout autant indispensables à la bonne réussite de l'atelier pratique. Pour obtenir un joli relief, les lignes obliques sont à plier vers l'endroit tandis que celles horizontales et verticales sont à plier à l'envers. Le seul inconvénient de ce cache-pot est d'éviter de lui faire prendre l'eau au moment de l'arrosage !

Les briques de construction, la méthode ludique et familiale

En 1932, la marque danoise LEGO invente de petites briques colorées encastrables qui peuvent prendre la forme de tout ce qui peut être souhaitable. Certains en font des tableaux, des maisons de poupée, des objets design, des tables, des bols... Alors, pourquoi pas un cache-pot ? Après avoir mesuré la taille du pot, il faut élaborer une base : une plaque de briques carrée ou rectangulaire disponible pour tout support de construction doit être collée par le bas à une planche de bois de la taille similaire avant de démarrer cette opération de plusieurs étages. L'enchevêtrement des briques, les alternances de couleurs et l'ajout de petits personnages ou autres sont décidés par le joueur-bricoleur !

Du cocooning même pour le cache-pot grâce au tricot

En hiver, les Hommes sortent les pulls et les plaids. Et si c'était pareil pour les plantes et leur cache-pot ? L'option du tricot n'a pas réellement la possibilité de réchauffer le pot, bien qu'elle peut retarder les fissures causées par le gel et participer à sa résistance, mais est tout de même appréciable car bourrée de charme. Sa couleur peut être unie, multicolore, avec des torsades ou sans, avec des dessins, des broderies, un col pour le haut du pot ou des pompons ajoutés pour un effet bohème. Une bobine de laine, éventuellement une bobine de fil de coton, des aiguilles et c'est parti ! Internet regorge de propositions de tutoriels sur le sujet et de patrons gratuits pour couvrir les vases.

Un cache-pot en bois pour une ambiance petit chalet de montagne

Le bois est un matériau noble, solide et écologique qui rappelle la nature, insuffle un aspect chaleureux à un domicile. Il existe des dizaines de façons de concevoir un cache-pot en l'utilisant : sous forme de rondin de bois avec des lamelles verticales maintenues par deux bandes de tôle, une couverture de branches collées tout le long du pot, un morceau de tronc d'arbre assez élevé et vidé pour y accueillir une plante... L'inventivité n'a pas de limite !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.