Cluttercore : et si le désordre devenait tendance ?

Chargement en cours
Avec le cluttercore, place à l'accumulation bien pensée qui réchauffe les intérieurs.
Avec le cluttercore, place à l'accumulation bien pensée qui réchauffe les intérieurs.
1/2
© Adobe Stock, Photographee.eu

Alors que la méthode KonMari que l'on doit à Marie Kondo prône un rangement des plus ordonnés, une toute nouvelle tendance lui fait de l'ombre. Et si le bonheur résidait dans le désordre ? C'est ce que prône le cluttercore. Explications.

Fatigué de passer tout votre temps libre à ranger chaque pièce pour que rien ne traîne ou ne dépasse ? Vous pouvez arrêter votre traque au désordre sans culpabiliser. Une nouvelle tendance vous dédouane : le cluttercore. Ce courant apparu sur les réseaux sociaux met fin à l'ordre imposé, au minimalisme et aux espaces épurés.

Le désordre, nouvel essentiel

Le terme cluttercore est un néologisme né de la contraction de l'anglais "clutter" (désordre) et de "core" (traduit ici par essentiel). La tendance érige le désordre comme le nouvel eldorado d'un intérieur cosy et d'une vie plus apaisée. Mais attention, si le cluttercore autorise les appartements un peu encombrés, pas question pour autant de laisser le bazar s'accumuler n'importe comment. Car le néologisme entend bien "fais du beau avec le désordre... organisé". Tout l'art de cette tendance réside dans la capacité à créer un joyeux bric-à-brac dans lequel on se sent bien. L'idée n'est pas de laisser le désordre s'installer de façon anarchique mais bien de laisser place à une accumulation d'objets, de meubles et de couleurs de manière pensée et réfléchie.

Un intérieur douillet avant tout

Lors du premier confinement, l'heure était au rangement, au tri. Il était temps de se débarrasser du superflu. Quelques mois et un nouveau confinement plus tard et voilà que la tendance s'inverse. L'heure est plutôt à se créer des intérieurs douillets, réconfortants dans lesquels on se sent bien. La couleur, les plantes, les piles de livres de-ci de-là, les bibelots et autres souvenirs de voyage ont à nouveau droit de s'inviter dans la déco qui s'était un tant soit peu faite minimaliste. On ne cherche plus à faire le vide mais bien à créer un intérieur chaleureux dans lequel il fait bon vivre. Là où la papesse du rangement Marie Kondo cherche la perfection esthétique par une déco irréprochable, le cluttercore se complait à nier la perfection pour un refuge cosy.

Se mettre au cluttercore

Le cluttercore est un bazar maîtrisé, un désordre savamment mis en scène mais avec sincérité. Pour y arriver, on n'hésite pas à accumuler les piles de livres, les plantes, les cadres (photos, peintures), les statuettes, les souvenirs de vacances, les cartes postales, les vases (avec ou sans fleurs), bougies, magazines, assiettes décoratives, tapis, moquettes, nappes... On mise aussi sur les jeux de couleurs, exit les blancs et autres taupe trop passe-partout. Les murs se font audacieux et se parent de couleurs fortes ou de tapisseries pleines de caractère. Les objets s'entassent, s'agglutinent les uns contre les autres dans un "joyeux bordel" beau à voir.

Côté inspiration, vous avez le choix : époque victorienne, style bohème, esprit 70's, l'inspiration jungle ou anglaise. Le cluttercore s'autorise même une part de kitsch. La tendance se veut à mi-chemin entre le cabinet de curiosité et le cocon agréable. Quand on entre dans ces univers on a l'impression de pénétrer dans l'entre d'une cartomancienne ou d'une brocanteuse. Des intérieurs pleins de vie qui ont une âme et quelque chose à raconter !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.