Voici résumées en 90 secondes les violences lors de la manifestation du 1er Mai à Paris : Des dizaines d'agences bancaires, immobilières, de sociétés d'assurances ainsi qu'un magasin de produits bio et un Mc Do saccagés

par Jeanmarcmorandini.com

Les premières tensions ont eu lieu quelques minutes seulement après le départ du cortège depuis la place de la République. Un groupe très mobile de manifestants, portant vêtements, gants et masques noirs, s'est détaché du cortège principal à hauteur de la rue Oberkampf pour se heurter aux forces de l'ordre. Plus loin, au niveau de la place Léon Blum, un restaurant McDonald's a été saccagé et ses vitrines taguées de slogans anticapitalistes.

Plusieurs dizaines d'agences bancaires, immobilières, de sociétés d'assurances ainsi qu'un magasin de produits bio ont subi le même sort tout au long du parcours. Du mobilier urbain a également été dégradé, et de nombreuses poubelles ont été incendiées.

De nouveaux affrontements entre ce pré-cortège et les forces de l'ordre se sont produits à l'arrivée place de la Nation, destination finale de la manifestation, avec des grenades lacrymogènes répondant à des jets de projectiles.

Le cortège syndical a lui été bloqué au bout du boulevard Voltaire par un cordon de CRS avant de pouvoir accéder à la place de la Nation.

A Rennes, plusieurs centaines de militants d'ultra-gauche ont joué pendant deux heures au chat et à la souris avec les forces de l'ordre, qui ont fait usage de lacrymogènes et d'un canon à eau. Des feux de poubelles ont été constatés. A Nantes, les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser des militants d'ultra-gauche qui commettaient des dégradations, selon la préfecture.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.