Une plainte a été déposée contre le très médiatique dirigeant de la CGT, Benjamin Amar pour viol, agression sexuelle, torture et actes de barbarie

par Jeanmarcmorandini.com

Il est l'un des leaders emblématiques de la CGT, que l'on peut voir régulièrement sur les plateaux télé, mais les accusations portées contre lui sont classantes. Benjamin Amar est en effet accusé, selon Le Parisien, de viol, agression sexuelle, torture et actes de barbarie. Une plainte en ce sens aurait en effet été déposée contre lui.

La plainte, qui aurait été déposée récemment, émane d’une militante cégétiste du Val-de-Marne pour des faits qui remonteraient à plusieurs mois.

Dans la foulée, Benjamin Amar, porte-parole du syndicat, a été suspendu de tous ses mandats nationaux après le dépôt de plainte d’une militante à son encontre.

Ce lundi, les réunions de crise se sont enchaînées dans le Val-de-Marne où il est implanté. Il conteste «les accusations infâmantes» dont il fait l’objet. Mais au sein du syndicat, l’enseignant de formation divise.

Selon certains militants interrogés par Le Parisien, l’affaire bruissait depuis des mois dans les arcanes du syndicat.

A ce jour Benjamin Amar n'a toujours pas été interrogé par les enquêteurs et selon son avocat, il ignore de façon précise les faits qui lui sont reprochés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.