“Tu n’es pas Beyoncé non plus !”, l’ex-agente de Loana l’a envoyé bouler quand elle lui a demandé 30.000 euros !

par Public

Les nostalgiques des années 2000 ont vécu une belle soirée le 8 avril dernier sur C8. À l’occasion des vingt ans de Loft Story, la chaîne avait organisé une soirée évènement en présence d’anciens lofteurs. Parmi les convives se trouvaient Julie et Christophe, couple mythique formé par le programme, Steevy Boulay, Jean-Edouard Lipa, ou encore Kenza Braiga. Des visages forts qui ont marqué les téléspectateurs. Même s’il manquait bien sur l’icône de l’émission et ancienne gagnante, Loana. La jeune femme aurait été récemment hospitalisée à cause de la Covid-19 et était dans l’incapacité de répondre favorablement à l’invitation de Benjamin Castaldi. Selon Sylvie Ortega, son ex-agente, Loana serait même atteinte d’une forme grave du virus et aurait été placée sous respirateur.Loana aurait demandé un cachet de 30 000 euros pour participer à l’émissionSylvie Ortega, très présente dans les médias récemment, affirme cependant que son ancienne cliente aurait bien envisagé de participer à cette grande réunion sur C8. “Quand je travaillais pour Loana, j’avais été contactée pour qu’elle vienne dans ce programme. Nous avions bien sûr accepté. En tant qu’agente, mon but était de lui négocier un bon contrat. Nous étions ainsi en négociation et Loana espérait donc ce cachet pour participer à l’émission. Elle m’a dit : « Sylvie, essaye de m’avoir 30 000 euros ». C’était un montant très important ! Je lui ai dit : « Tu n’es pas Beyoncé non plus ! ». Mais elle voulait une grosse somme, car j’arrivais très bien à lui gérer des contrats et elle obtenait ce qu’elle souhaitait avec moi”, précise Sylvie Ortega.Des discussions qui auraient donc commencé “quelques mois avant l’émission”. Mais depuis la maman de Mindy est retombée dans ses travers comme le rappelle Sylvie Ortega : “Loana a déconné et a fini à l’hôpital”. “Elle a été internée deux fois d’affilée. Après ça, on ne pouvait plus rien demander ! Nous ne sommes donc pas revenus sur cette affaire des 20 ans du Loft. Il était hors de question que je relance cette négociation en sachant qu’elle était au plus mal”.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.