Taha Bouhafs, condamné pour injure contre la syndicaliste policière Linda Kebbab, affirme dans TPMP "qu'il y a un racisme systémique dans la police" et qu'on fait taire ceux qui le dénonce

par Jeanmarcmorandini.com

Taha Bouhafs vient d’être condamné à 1.500 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris pour « injure publique à raison de l’origine ». En juin 2020, il avait insulté la syndicaliste policière Linda Kebbab, la traitant d’« ADS, Arabe de service»,. Pour ces propos, Taha Bouhafs, a été reconnu coupable pour de "propos outrageant et méprisant", par la XVIIe chambre du tribunal correctionnel de Paris.

Outre les 1.500 € d’amende, il devra verser 2.000 € à Linda Kebbab, qui a annoncé son intention de verser « l’intégralité de cette somme à des œuvres sociales pour les familles de policier. Ainsi, Bouhafs fera une bonne chose de son argent, une fois dans sa vie. Puissent les jeunes qui le suivent ouvrir les yeux sur le mal qu’il est. Je ne serai jamais une Arabe de service."

Taha Bouhafs était hier soir sur le plateau de TPMP et a affirmé qu'il y avait un racisme systémique dans la police et que tout ceux qui voulait dénoncer ce racisme était mis au placard pour les faire taire:

"Oui la police est structurellement raciste. Le racisme est un système de domination politique qui prend racine dans la colonisation et l'esclavage. C'est une réalité aujourd'hui, le racisme en France c'est une histoire blanche"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.