« Retour vers le futur » - Les retrouvailles émouvantes de Doc et McFly au Comic Con de New York

par LeHuffPost

CINÉMA - Séquence nostalgie pour tous les fans de Retour vers le futur. Michael J. Fox et Christopher Lloyd étaient réunis au Comic Con de New York ce dimanche 9 octobre, où ils se sont remémorés quelques souvenirs de leur rôle emblématique dans la célèbre trilogie cinématographique.

Christopher Lloyd, qui joue le personnage du Dr Emmett Brown - surnommé « Doc », a notamment raconté comment Michael J. Fox a hérité du rôle de Marty McFly, alors que le tournage du premier film (sorti en 1985) avait déjà commencé depuis plus d’un mois.

« L’annonce - à une heure du matin après que nous avons tourné pendant six semaines - était que l’acteur jouant Marty ne jouerait plus Marty, et que demain, nous commencerions à tourner avec Michael », a expliqué Christopher Lloyd, aujourd’hui âgé de 83 ans. « J’avais l’impression d’avoir à peine survécu aux (premières) six semaines et maintenant j’allais devoir recommencer ?! »

Michael J. Fox, 61 ans aujourd’hui, qui tournait Family Ties à l’époque, craignait lui de signer, notant que sa mère avait peur qu’il ne soit trop épuisé en essayant de se répartir entre la série télé et le tournage du long métrage. Finalement, l’acteur avait décidé de monter à bord de ce qui allait devenir un film déterminant pour sa carrière et celle de son camarade de tournage. « La chimie était là depuis la première scène que nous avons eue, elle était vivante et elle l’est restée pendant trois films », a ajouté Christopher Lloyd à propos de la présence à l’écran du duo. « Cela n’a pas disparu, au fait. »

Michael J. Fox sans tabou sur sa maladie de Parkinson

« Tout ce que j’avais à faire était de réagir », a expliqué Michael J. Fox, faisant référence à la performance de son partenaire. « Il suffit de le prendre et de le laisser me submerger. Je savais qu’il était brillant. C’était tout : être avec Chris et que ce soit Chris, et en profiter… C’était un grand frisson. Chaque fois que je travaillais avec lui, je savais que ça allait être une bonne journée. »

Atteint de la maladie de Parkinson après l’avoir rendu public en 1998, Michael J. Fox s’est aussi confié sur le sujet sans tabou lors de ce Comic Con new-yorkais, rendant un hommage à ses fans : « vous m’avez donné toute ma vie », a-t-il confié, affirmant qu’il ne changerait pas son diagnostic s’il en avait l’occasion, car aider les autres a donné un nouveau sens profond à sa vie. « La meilleure chose qui soit arrivée dans ma vie, c’est cette chose. La maladie de Parkinson est un cadeau. J’ai dit aux gens que c’était un cadeau et ils m’ont dit : ’tu es dingue.’ Je dis : ’ouais, mais c’est un cadeau qui ne cesse de m’apporter.’ Mais c’est un cadeau et je ne le changerais pour rien au monde… Il ne s’agit pas de ce que j’ai, mais de ce que j’ai reçu (avec ça). »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.