Rennes - La première soirée de déconfinement dégénère : Des centaines de jeunes refusent de rentrer à 21h, la police attaquée avec des projectiles et un feu allumé en pleine ville

par Jeanmarcmorandini.com

C'est une première soirée qui s'est mal passée à Rennes car les forces de l'ordre ont été obligées d'intervenir avec des gaz lacrymogènes pour disperser les centaines de jeunes qui refusaient de quitter les lieux à 21h. Nos confrères de France Bleu Rennes racontent comment les choses se sont déroulées :

"Alors que les terrasses étaient rangées à partir de 21 heures pour le couvre-feu et qu'une partie de la foule se dispersait, plusieurs centaines de jeunes sont restés dans le quartier pour prolonger la soirée. Sur la place Sainte-Anne des palettes en bois ont été récupérées sur le chantier de la place Sainte-Anne pour allumer un grand "feu de joie".

Des projectiles ont été lancés sur les policiers qui chargeaient les jeunes. Les policiers ont également utilisé du gaz lacrymogène, et tiré au LBD.

Vers 23 heures le calme était revenu, le feu éteint par les pompiers place Sainte-Anne et la plupart des fêtards avaient quitté les rues du centre-ville historique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.