Provocation dans les églises : Benjamin Ledig révèle hier soir avoir menti, ne pas avoir fait sa vidéo pour lutter contre l'homophobie et ne pas être étudiant mais vivre en vendant ses photos nus sur le net

par Jeanmarcmorandini.com

Benjamin était hier soir de retour sur le plateau de Touche pas à mon poste pour s'expliquer. Il a affirmé être de nouveau menacé de mort, tout comme ses parents qui selon lui ne sont plus en sécurité. Mais on a appris également plusieurs informations sur le jeune homme qui n'est plus étudiant contrairement à ce qui avait été dit dans un premier temps, mais qui gagne sa vie en vendant des photos de lui nu sur internet.

De plus, il a déclaré : "Je suis venu seul pour être le plus sincère possible. En fait je n'ai pas fait cette vidéo pour combattre l'homophobie, comme je l'ai dit vendredi dernier. On m'avait simplement demandé de dire ça pour expliquer pourquoi j'avais fait ça. Et alors j'ai raconté cette histoire d'homophobie mais c'est faux."

Le jeune homme a également raconté une nouvelle fois, "ne plus avoir de vie, ne plus pouvoir sortir dans la rue et ne même plus pouvoir se faire livrer à manger chez lui car ils est reconnu par les livreurs".

Interrogé par les chroniqueurs de TPMP, Benjamin Ledig a une nouvelle fois refusé de faire des excuses hier soir.

Plusieurs séquences tournées par cet étudiant dans une église parisienne le 16 février, aux côtés de son compère TikTokeur Queen Paul, 3 millions d’abonnés avait provoqué la colère de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux. Publiées sur TikTok et Instagram, elles montrent les deux jeunes danser lascivement dans une église parisienne. Sur une autre séquence virale, désormais supprimée, Queen Paul mime brièvement une fellation avec ses mains, après plusieurs twerks.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.