Pourquoi Batman est-il un héros sombre et torturé ?

par 90culture

Personnage culte de comic book puis de cinéma, Batman tire sa noirceur du contexte dans lequel il a été inventé. Le scénariste Bill Finger et le dessinateur Bob Kane se sont inspirés de Sherlock Holmes et Zorro pour créer Batman en 1939. À l'inverse de Superman, symbole d'une Amérique idéalisée, Batman n'a pas de super-pouvoir et interagit dans une Gotham City inspirée de la New-York post Crise de 29 et le crime organisé. Dans les années 40 et 50, le lecteur moyen a entre 8 et 12 ans. Les créateurs adoucissent alors le personnage et renforcent le succès de Batman au sein des foyers américains. Cet âge d'or prend fin avec l'apparition de la "Comic Code Authority", un comité d'auto-censure qui force Batman à se tourner vers la comédie ou la science-fiction. Il faut attendre les années 70 pour retrouver l'esprit originel du justicier. Le dessinateur Frank Miller s'inspire du pessimisme de la société américaine pour créer un Batman cinquantenaire ancré dans son époque. Cette image toujours plus sombre du héros masqué n'a fait que renforcer l'attrait du personnage par le grand public. Une noirceur qui vient de l'histoire même du personnage : la disparition de ses parents. La représentation de Batman n'est donc pas le fruit du hasard. Elle suit l'évolution de la société américaine grâce à la grande adaptabilité que lui ont conféré ses premiers créateurs il y a déjà 80 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.