Pour le dernier 11 novembre de son quinquennat, Emmanuel Macron a vu les choses en grand - Ecoutez son discours en intégralité (avec toujours la voix cassée)

par Jeanmarcmorandini.com

Pour le dernier 11 novembre de son quinquennat, Emmanuel Macron a vu les choses en grand. Emmanuel Macron salue la mémoire des compagnons de la Libération :

«Tous étaient compagnons. Ils étaient 1038. Illustres et anonymes. Militaires et civils. Divers par leurs opinions politiques, leurs origines géographiques, leurs religions. Ils suivirent le Général de Gaulle dans cette aventure insensée. La France est liberté. La France est transmission.

De génération en génération, des femmes et des hommes se transmettent le flambeau de l'idéal. Le dernier compagnon n'est plus, mais ces 1038 qui ont épousé la France ne disparaissent pas pour autant. Ils rejoignent nos morts. Ils inscrivent leur destin aux côtés de ceux qui ont porté l'esprit de Résistance. Alors oui, leurs braises ardentes sont dans nos mains.

Et quand viendra le jour, quand sonnera l'heure, nous saurons les raviver de ce souffle qui fit lever tous ceux qui nous précèdent et qui nous ont fait libres, Français, et sans lesquels nous ne serions pas là. Vive la République, et vive la France.»

Emmanuel Macron ravive ensuite la flamme qui brûle devant la tombe du Soldat inconnu. Les noms des sept militaires tombés au combat depuis le 11 novembre dernier sont ensuite cités : le sergent Maxime Blasco, le sergent-chef Yvonne Huynh, le brigadier-chef Loïc Risser, le maréchal des logis Tanerii Mauri, le brigadier Quentin Pauchet, le brigadier Dorian Issakhanian et le colonel Sébastien Botta.

Regardez son discours en intégralité

Vos réactions doivent respecter nos CGU.