Policier tué à Avignon - Revoir l'intégralité de l'intervention, peu après minuit, du Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, très ému : "Un soldat est mort en héros pour lutter contre le trafic de stupéfiants"

par Jeanmarcmorandini.com

Quelques heures après la mort d'un policier de 36 ans, tué par balle près d'un point de deal à Avignon, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu sur place pour lui rendre hommage: "La lutte contre les trafics de stupéfiants, partout sur le territoire national, s'apparente à une guerre. Cette guerre, nous la menons grâce à des soldats et ces soldats sont les policiers et les gendarmes de France. Aujourd'hui, un de ces soldats est mort en héros pour lutter contre le trafic de stupéfiants".

Le Vaucluse, un des dix départements les plus pauvres de France, a connu une hausse du trafic de drogue ces dernières années, selon des responsables policiers et judiciaires interrogés récemment par l’AFP.

"Dans le département du Vaucluse depuis le 1er janvier, c'est 83 interpellations pour trafic de stups, c'est plus de 60 opérations contre les points de deal", a détaillé à Avignon Gérald Darmanin.

"Les opérations que nous menons démontrent que dans les saisies des policiers, c'est une augmentation de plus de 30% des armes saisies lors d'interpellations dans le trafic de stupéfiants", a aussi pointé le ministre.

Survenu une dizaine de jours après l'assassinat jihadiste de Stéphanie Monfermé, une fonctionnaire de police tuée à coups de couteau dans le commissariat de Rambouillet, ce nouveau drame a suscité immédiatement de vives réactions des syndicats de policiers. "Rien ne justifie une telle barbarie", s'est insurgé le syndicat Synergie Officiers.

Alliance Police Nationale a insisté: le syndicat "assure qu’il faut punir par de la prison ferme assorti de mandat de dépôt ceux qui agressent ou tuent des policiers (...), dénonce ce laxisme de la justice qui aménage ou réduit les peines de ces individus qui jouissent d’une impunité sans limite".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.