Plusieurs églises profanées depuis une semaine à Romainville, Bondy... Mercredi dernier, des actes de vandalisme avaient déjà été commis à la basilique Saint-Denis

par Jeanmarcmorandini.com

Deux églises de Seine-Saint-Denis ont été victimes de profanations et de vols, dans la nuit du 9 au 10 janvier 2022. Il s’agit de l’église Saint-Pierre de Bondy, ainsi que celle de Saint-Germain-l’Auxerrois de Romainville. À Bondy, le Diocèse de Saint-Denis indique que le tronc de l’église avait été scié à la disqueuse pour en dérober l’argent.

D’autres dégradations ont été constatées, comme un vitrail cassé, le tabernacle. Un ordinateur portable a été dérobé, détaille le Diocèse. L’église Saint-Germain-l’Auxerrois de Romainville déplore également la dégradation de son tabernacle, ainsi que la dégradation de son tronc. Le matériel de sonorisation a été subtilisé, et des vases ont été dérobés de la sacristie.

À l’église Saint-Pierre de Bondy, « avec une disqueuse, ils ont plié les barreaux pour accéder à un vitrail sur le côté de l’église », décrit le père Jocelyn Petitfils au Parisien.

Les profanations des deux églises ont été constatées par la police scientifique et les mairies des villes.

Mais ce n'est pas la première de cette année (qui n'a que 13 jours) que des églises sont ainsi profanées. Mercredi 5 janvier 2022, en milieu de matinée, un homme a également cassé des vitrines et jeté à terre trois statues dans la basilique Saint-Denis. Il a été rapidement interpellé grâce aux indications d’un bénévole de la paroisse.

Une messe de réparation a été organisée mardi 11 janvier à Romainville. « Quand il y a eu profanation, on demande solennellement pardon pour toute l’humanité qui a péché contre Dieu, explique le diocèse. On bénit à nouveau l’autel et l’assemblée. » Une messe similaire a été organisée hier soir à l’église de Bondy.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.