Norvège : Un homme converti à l'Islam et avec des antécédents médicaux a tué, cette nuit, cinq personnes et en a blessé deux autres avec un arc et des flèches, à Kongsberg

par Jeanmarcmorandini.com

Un homme armé d'un arc et de flèches a tué cinq personnes et en a blessé deux autres, cette nuit à Kongsberg, dans le sud-est de la Norvège, avant d'être arrêté par la police, qui n'a pas exclu une motivation terroriste. «Je peux malheureusement confirmer qu'il y a cinq personnes mortes et deux qui sont blessées», a déclaré un responsable de la police locale, Øyvind Aas, lors d'un point de presse.

Les deux blessés ont été hospitalisés dans des unités de soins critiques mais, selon Øyvind Aas, rien n'indique que leur vie est en danger. L'un d'eux était un policier hors service qui se trouvait dans une boutique, l'un des multiples endroits où l'attaque s'est produite.

«L'homme qui a commis cet acte a été arrêté par la police et, d'après nos informations, il n'y a qu'une personne impliquée», a-t-il ajouté. Le suspect est un citoyen danois de 37 ans résidant à Kongsberg, a précisé la police norvégienne dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

Selon la chaîne TV2, généralement bien informée, l’auteur présumé de l’attaque est un Norvégien converti à l’islam et ayant des antécédents médicaux – ce que les autorités n’ont pas voulu confirmer.

«Nous avons décidé de confirmer cette information car beaucoup de rumeurs circulent sur les réseaux sociaux autour de l'auteur de l'attaque, certaines [mettant en cause] des personnes n'ayant aucun lien avec les actes graves commis», a-t-elle ajouté.

Les motivations de l'assaillant, qui a attaqué à plusieurs endroits de Kongsberg, dont un supermarché, sont indéterminées.

«Vu le déroulement des faits, il est naturel d'évaluer s'il s'agit d'une attaque terroriste», a ajouté Øyvind Aas un peu plus tard lors d'un nouveau point de presse avant de préciser: «Le suspect n'a pas été entendu et il est trop tôt pour se prononcer sur ses mobiles». Les enquêteurs gardaient «toutes les possibilités ouvertes».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.