Muriel Robin jugée « pas très » respectueuse par un célèbre animateur télé

par Public

Muriel Robin a dû avoir les oreilles qui sifflent puisqu'on lui a taillé un joli costard. Et cette fois, ce n'est pas Jean-Marie Bigard qui s'en est chargé. Il est vrai que les deux humoristes en froid depuis 2019, date à laquelle le mari de Lola Marois a raconté une blague sur le viol sur le plateau de Touche Pas À Mon Poste. Choquée la grande amie de Line Renaud s'était insurgée demandant à ce qu'il soit puni.

Celui qui s'est occupé du cas de Muriel Robin se nomme, Tex. L'animateur était l'invité de Jordan de Luxe et a été interrogé sur sa proximité avec la comédienne.

"On a fait un sketch ensemble, a-t-il expliqué. On s'est plutôt bien entendus au début après, c'est Muriel Robin ! Je n'ai presque pas envie de commenter. Entre ce qu'elle a fait à Jean-Marie Bigard et sa façon d'agir de temps en temps avec les gens. Ses propres problèmes nous sont, par moment, retombés dessus."

Visiblement amer, l'homme de 60 ans a poursuivi en la comparant à "une boule de billard". "Quand elle arrive, tu ne peux pas l'arrêter ! Elle te déglingue ! Et une fois que tu as été déglingué par elle, tu fais : 'C'est bon ! Elle ne m'a pas reconnu ?!' Tu te dis : 'Mais on a fait des trucs ensemble !' Elle te déglingue quand même. C'est une boule de billard, je suis gentil ! C'est comme une boule de bowling et tu peux devenir sa quille."

Tex a reconnu qu'il "adorerait échanger avec elle" mais cela n'était pas réciproque. "Elle m'a fait des trucs du même tonneau mais qui ne sont pas allés sur la place publique et que je ne trouvais pas très respectueux non plus. C'était des trucs de télé".

La rancune est tenace, très tenace ! L'ex-présentateur des Z'Amours, qui s'est exprimé sur l'arrêt du jeu de France 2, a indiqué qu'il serait prêt à reprendre son animation si une opportunité se présentait..."Ce qui est rigolo c'est que si elle revient cette émission, sur W9, C8, TMC, ou autre, et qu'on me re-propose, j'irai volontiers ! Je trouverais ça rigolo. (...) On ne peut pas faire des émissions qui sont tenues par des bonnes sœurs !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.