Menacé de mort, Benjamin qui a dansé à moitié nu dans une Eglise s'explique dans TPMP hier soir mais refuse de s'excuser

par Jeanmarcmorandini.com

Deux influenceurs ont reçu des menaces de mort après la publication, mercredi soir, de vidéos où ils dansent et miment une fellation dans une église. Les séquences ont été visionnées plusieurs millions de fois depuis qu’elles ont été postées par Benjamin Ledig (91.000 abonnés sur TikTok) et Queen Paul (Suivi par plus de 3 millions de comptes). Sur l’une d’elles, les jeunes hommes dansent en crop-top dans une église.

Sur une autre, supprimée depuis, Queen Paul mime une fellation (Voir ci-dessous). Les vidéos ont été filmées dans l’église Saint-Paul-Saint-Louis, situé dans le 4e arrondissement de Paris.

Mis au courant, le diocèse de la capitale a demandé la suppression des vidéos dans les 24 heures et se réserve le droit «d’explorer toutes les possibilités judiciaires permettant de faire cesser l’atteinte aux droits (de la paroisse)» car les lieux ont été filmés «sans autorisation».

Benjamin Medig a confié qu’il ne regrettait pas sa vidéo et qu’il refusait de la supprimer : «Ce que j’ai voulu dire, c’est que je ne cautionne pas ce que fait l’Église : son homophobie, le fait que le mariage homosexuel ne soit pas accepté», a-t-il confié au Parisien, précisant qu’il était «un peu alcoolisé» lors de la séquence.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.