Meeting d'Eric Zemmour - Le grand jour à Villepinte pour le candidat alors que les forces de l'ordre évoquent "une journée à risque" craignant antifas et extrême-gauche

par Jeanmarcmorandini.com

ric Zemmour entend faire une démonstration de force lors de son premier meeting de campagne présidentielle dimanche à Villepinte (Seine-Saint-Denis), dans une journée "à risque" selon la police, avec des anti-Zemmour mobilisés. Le candidat d'extrême droite réunit dans l'après-midi ses troupes au Parc des expositions, derrière son nouveau slogan "Impossible n'est pas français", expression attribuée à Napoléon. "C'est une des plus grandes salles de meeting depuis quelques années", "c'est absolument dingue", insiste le porte-parole Antoine Diers, qui se dit "très heureux" si son candidat rassemble plus de 10.000 personnes. Le directeur des événements de M. Zemmour, Olivier Ubéda, assure avoir recensé 19.000 inscrits. Plus de 400 journalistes sont accrédités.

Le polémiste a calqué son calendrier sur le congrès des LR, qui ont choisi samedi leur championne Valérie Pécresse, au profil plus modéré que son rival Eric Ciotti. Comme Marine Le Pen, sa concurrente à l'extrême droite, Eric Zemmour a invité les déçus parmi les électeurs LR à le rejoindre, dans une lettre ouverte où il leur atteste: "Nous sommes si proches et avons tant en commun".

L'ex-conseillère régionale RN Agnès Marion sera du meeting dimanche et pourrait se voir confier des responsabilités dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle "espère" un discours autour "du grand déclassement" et du "grand remplacement", cette théorie complotiste régulièrement revendiquée par Eric Zemmour du remplacement des populations européennes par des immigrés non européens.

Initialement prévu au Zénith, à la Villette, le meeting a finalement été délocalisé à Villepinte, à une vingtaine de kilomètres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.