Makram Akrout, le boulanger d’origine tunisienne lauréat vendredi de la meilleure baguette de Paris suspecté d’avoir relayé des messages islamistes - Une enquête va être ouverte

par Jeanmarcmorandini.com

Tout à commencé par une belle histoire et pourrait se terminer par un scandale... Makram Akrout, le boulanger d’origine tunisienne, arrivé en France sans-papiers, naturalisé et lauréat de la meilleure baguette de Paris vendredi dernier, voit ressurgir sur les réseaux sociaux des messages islamistes qu'il aurait soutenu ou relayé.

Peu après la révélation du palmarès, plusieurs personnes se sont mis à enquêter sur son passé et auraient débusqué des « messages haineux » contre la France que le boulanger n’aurait pas écrit lui-même mais reposté sur sa page Facebook entre 2019 et 2020.

Sur ces captures d'écrans qui circulent désormais, on peut lire : "La France encourage et propage la décadence dans nos pays pour protéger ses intérêts colonialistes et nous pousse à nous éloigner de la religion et des valeurs islamiques" ou encore "Nous avons pleuré pour Charlie Hebdo et pour Notre-Dame mais du côté de la France, ils ne pleurent pas ces chiens lorsqu’on se moque du maître de la création, Allah".

Makram Akrout se défend de sont côté mais sans vraiment expliqué d'où viennent ses messages. Dans un premier temps, il aurait affirmé que son compte avait été piraté, mais il affirme désormais "ne jamais avoir dit ça".

Anne Hidalgo, la maire de Paris, doit lui remettre son prix samedi lors de la fête du pain qui se tient tous les ans sur le parvis de Notre-Dame et pour l'instant la cérémonie est maintenue, mais lui aurait déjà annoncé qu'il ne souhait pas venir.

Reste à savoir si il va bien livrer le pain à l'Elysée comme prévu pendant un an...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.