Laurent Ruquier a ironisé hier soir sur France 2 à propos de la Une du Figaro Magazine qui en fait le symbole des animateurs de gauche sur le service public

par Jeanmarcmorandini.com

Laurent Ruquier a ironisé hier soir sur France 2 à propos de la Une du Figaro Magazine qui en fait le symbole des animateurs de gauche sur le service public et en le plaçant au centre de sa couverture publiée hier.

Dans son enquête, le magazine écrit à propos de l'animateur :

" Laurent Ruquier a suscité une polémique monstre dans l’édition du 11 septembre de «On est en direct», la seule émission du service public où Eric Zemmour, ex-journaliste du Figaro Magazine a été reçu depuis 2016, en ne se donnant même pas la peine de respecter les apparences de la neutralité. «Vous avez une image fausse sur tout», a lancé l’animateur de France 2 à son invité.

Les audiences du chroniqueur de CNews ? Pas un «triomphe», selon Laurent Ruquier. «Les chevilles, ça va ?», l’a-t-il interrogé comme un prof sermonne son élève.

Oubliait-il que la case de «Face à l’info», autrefois sinistrée avec 100.000 téléspectateurs atteignait sous l’impulsion de Zemmour entre 800.000 et 1 million de téléspectateurs à l’horaire éminemment stratégique de l’access prime time sur CNews?"

Mais ce n'est pas tout, dans son enquête, le Figaro Magazine écrit également :

"Le 3 octobre dernier, Laurent Ruquier s’est fendu d’un édito à charge intitulé «Zemmour, comme un virus qui progresse» qui se terminait ainsi: «Je l’ai eu dans mon laboratoire pendant presque cinq ans et j’ai l’impression que je l’ai laissé s’échapper.»"

Alors hier soir, en direct sur France 2, Laurent Ruquier avait préparé une réponse à cette Une:

"Ca me fait tellement plaisir cette Une ! Je l'ai reçue comme une médaille ! Trente ans de télé, de radio, de théâtre, de production d'artistes comme le dangereux gauchiste Gaspard Proust, et jamais un compliment, jamais une petite Une de la part de Libération ou du nouvel Obs et de l'Humanité... Pour un mec de gauche quand même... Pas même une petite décoration remise par Lionel Jospin, François Hollande ou Jack Lang... Pour un mec de gauche quand même...

Alors vous imaginez comme la Une du Figaro Magazine m'a fait plaisir (...) Et en plus ils m'ont mis en Une au centre plus gros que les confrères de France Inter qui sont pourtant plus à gauche que moi. Ils doivent être verts... Cette Une m'a plutôt amusé..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.