Journalistes de Quotidien écartés par Marine Le Pen - Emmanuel Macron répond : "C'est ça l'extrême droite ! Elle veut réduire nos libertés, c'est la même politique qu'en Hongrie"

par Jeanmarcmorandini.com

Hier Marine Le Pen était à Vernon dans l’Eure, où elle a donné une conférence de presse lors de laquelle elle a été interrogée sur son rapport aux journalistes et en particulier avec ceux de quotidien qui ne sont pas accrédités : “Il n’y a pas de journalistes chez Quotidien. C'est une ”émission de divertissement et non un programme d’information. Même si je reconnais que parfois ils sont drôles. (...) Je suis chez moi, dans mon QG, dans mon mouvement et nous avons tellement de demandes d'accréditation que je préfère donner la priorité à ceux qui font de l'information, même si ils me sont opposées comme vous Mr de Libération qui avez toujours été accrédité. Alors oui, c'est moi qui choisi, je l'assume".

Hier soir Emmanuel Macron en meeting à Strasbourg a répondu à Marine Le Pen en affirmant que ces méthodes étaient des méthodes d'extrême droite (Voir vidéo) :

"Quand l'extrême droite se met à choisir les journalistes qui viennent ou qui ne viennent pas, elle fait la même chose que ce qu'on fait en Hongrie, c'est à dire méthodiquement réduite les droits. Le choix que vous aurez le 24 avril c'est entre l'extrême droite et moi et ce qu'elle veut faire c'est ce qu'on voit en Hongrie et nous on veut lutter contre !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.