Jacques Dutronc face à une fin tragique : ce qu’il a réellement dit à Françoise Hardy en fin de vie...

par Public

En mars dernier, Françoise Hardy, atteinte d'un cancer du larynx parlait de son "état de souffrance vraiment cauchemardesque" sur les ondes de RTL, à propos de sa santé. Un sujet qui est forcément revenu sur la table lorsqu'elle a accordé un entretien à nos confrères de Femme Actuelle.Plus les jours passent, et plus la souffrance de la chanteuse âgée de 77 ans s'accroît. "Je ne peux plus avaler grand-chose, et la préparation d'une alimentation, toujours la même, que je puisse avaler, me prend plus de 5 heures par jour. Je n'ai plus rien qui fonctionne normalement depuis ces thérapies et mes nuits sont pires que mes jours. Il y a toujours pire que ce dont on souffre soi-même, mais ce n'est pas une consolation". Celle qui a décidé de faire une croix "définitivement" sur les "sorties publiques" a parlé de sa fin de vie, qui approche et de ses craintes vis-à-vis de ce moment inéluctable. "Mes souffrances physiques ont déjà été si terribles, que j'ai peur que la mort m'oblige à passer par encore plus de souffrance physique. De plus, la morphine étant asséchante, on ne pourra me l'administrer qu'en doses massives pour que je décède, et pas en doses plus légères pour que je souffre moins. J'ai peur aussi de l'immense chagrin de la forme de séparation avec les êtres qu'on aime le plus au monde qu'est la mort".L'interprète de Comment te dire adieu ou encore de Tous les garçons et les filles a également parlé de ce que pensait son ex-compagnon, Jacques Dutronc. "Jacques et moi sommes d'accord sur beaucoup de choses et il ne veut pas que je souffre de façon inhumaine à cause des séquelles de traitements trop lourds et de l'âge. Qui voudrait ça ?", s'est interrogée la mère de Thomas Dutronc, qui lui craint que sa mère se lance "trop vite" dans les démarches liées à l’euthanasie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.