Inquiétude pour l’aventurier français Jean-Jacques Savin, parti le 1er janvier pour traverser l’Atlantique à la rame, qui ne donne plus de nouvelles après avoir déclenché ses balises de détresse

par Jeanmarcmorandini.com

Vendredi, l’aventurier Jean-Jacques Savin, 75 ans, parti le 1er janvier pour traverser l’Atlantique à la rame, a déclenché ses balises de détresse. Depuis, son équipe attend un signe de lui. « Malheureusement, depuis 00h34 (vendredi) matin, nous n’avons plus aucun contact ni aucune manifestation de sa part », indique-t-elle ce samedi. « Notre inquiétude est grande », confie l’équipe, qui précise que l’aventurier, habitué des défis de taille, a déclenché « ses deux balises de détresse nous indiquant être en grande difficulté ».

« Nous sommes bien sûr très inquiets », ajoute Manon, la fille de Jean-Jacques Savin qui précise, dans un texte destiné à ses amis et à l’AFP, que « tout a été mis immédiatement en œuvre en coordination avec les services de secours en mer français, portugais et américains ».

L’équipe de Jean-Jacques Savin est notamment en contact avec le CROSS Gris-Nez (Pas-de-Calais), en charge des secours en mer des marins français.

Selon le responsable de la communication de l’équipe de bénévoles, le navigateur se trouvait au moment des derniers contacts, au large du nord de Madère et faisait route vers la petite île de Ponta Delgada, dans l’archipel des Açores, pour réparer.

vidéos similaires

lecture autoOUINON

Vos réactions doivent respecter nos CGU.