Excédée, Anne Hidalgo traite de "débiles" les questions des journalistes au Grand Jury LCI/RTL et pète les plombs sur Eric Zemmour "un guignol raciste et antisémite"

par Jeanmarcmorandini.com

La maire de Paris s’est refusée à quelque débat que ce soit avec le polémiste, plusieurs fois condamné pour "provocation à la haine religieuse" : "Je ne débats pas avec un négationniste, je ne débats pas avec un raciste. Un débat avec Zemmour, peut-être pour les autres mais pas pour moi". Elle était ce midi l'invitée du Grand Jury RTM-LCI ou très énervé, elle en a même cassé son verre en plein direct (Séquence à voir ICI)

Anne Hidalgo a par ailleurs tenu à faire passer un message clair à cette occasion, considérant qu’"Eric Zemmour occupe l’espace médiatique de manière éhontée" et lançant "un appel au CSA", afin qu’il joue "son rôle concernant" l’ancien journaliste politique.

"J’en appelle à ce que cette élection présidentielle soit une vraie élection avec un vrai débat et pas une candidature d’un guignol. C’est un guignol qui est en train de porter notre pays vers une situation qui ne correspond en rien à ses valeurs. Je veux que le débat de cette élection porte véritablement sur la vie des Françaises et des Français".

Remontée, la candidate socialiste a aussi appelé à une prise de conscience collective concernant la place accordée aujourd’hui à Eric Zemmour.

"Réveillez-vous les journalistes", a martelé cette dernière à plusieurs reprises. "Ce qui est en train de se passer avec Eric Zemmour est dangereux d’abord pour notre démocratie et pour notre République. Donc réveillez-vous !"

Un peu plus tard, lors de la séquence "si j'étais président", la Maire de Paris, n'a pas hésité à traiter de "débiles" les questions des journalistes en particulier sur les "32 heures de travail hebdomadaires" .

Vos réactions doivent respecter nos CGU.