Euro 2020 : le prince George, fils de William et Kate, euphorique malgré la défaite de l'Angleterre contre l’Italie

par Public

La finale avait lieu dans un chaudron prêt à célébrer ce qu’un peuple attendait et espérait depuis longtemps. À Wembley, l’Angleterre se devait presque de ne pas manquer l’immanquable. Après des années de déceptions et certains diraient même de malédictions, le pays d’Élizabeth II se devait de remporter un titre que beaucoup lui promettaient. Oui mais voilà, à l’instar d’un Novak Djokovic, chirurgical, quelques heures plus tôt sur le Center Court de Wimbledon, l’Italie a douché les espoirs de tout un peuple. Si sur le gazon typiquement anglais, c’est l’Italie qui a pleuré, ce fut plus tard ces mêmes Transalpins qui ont fait couler des larmes sur les joues de Britanniques bien euphoriques pourtant à l’entame d’une partie qu’ils espéraient jour de gloire. Et le beau monde de Sa Majesté avait fait le déplacement pour soutenir le Onze drapé de blanc ce jour-là. Mais voilà, le sport est parfois cruel, et malgré le beau parcours, le courage et les mots d’encouragement de la reine, l’équipe d’Angleterre s’est inclinée face à l’Italie après une cruelle séance de tirs au but qui a rappelé certains cauchemars aux supporters français. Au point de calmer les ardeurs euphoriques d’un petit garçon scruté ce soir-là par tout un peuple.Le prince George, premier supporter de l’équipe de football d’AngleterreCar dimanche 11 juillet 2021, le prince William et Kate Middleton ont bien sûr assisté à cette grande messe footballistique qui se déroulait sur leurs terres. Et le couple adulé avait emmené leur fils aîné avec eux. Le petit George avait fait aussi le déplacement. Habille d’un élégant costume sombre et d’une cravate à rayures, le jeune héritier a été l’objet de toutes les attentions. Et les réactions. Et la première ne s’est pas fait attendre au moment du premier but britannique intervenu dès la deuxième minute grâce à Lukas Shaw. Le petit-fils d’Élizabeth a alors laissé exploser sa joie en s’exprimant avec un enthousiasme touchant. Sa maman tout sourire, et comme à son habitude radieuse et d’une classe folle, a alors pris son petit garçon dans ses bras pour célébrer cette ouverture du score anglaise. Malheureusement pour le petit George, son équipe finira par voir ses espoirs de victoire douchés par le réalisme italien. Mais beaucoup n’oublieront pas le sourire et la joie du jeune prince.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.