Coronavirus - Le passage en payant des tests entraîne une très forte baisse du nombre de personnes se faisant tester - Certains épidémiologistes expriment leur inquiétude

par Jeanmarcmorandini.com

l'impact que cela pouvait entraîner sur le suivi de l'épidémie. Quelques jours après la mise en place de cette annonce, sa répercussion sur le nombre de tests est confirmé.

Vendredi 15 octobre, premier jour où le test de dépistage Covid n'était plus remboursé pour les personnes non-vaccinés, 371.174 tests ont été réalisés selon la base de données Géodes de Santé publique France, qui rend public ces chiffres dans un délai de trois jours. Il y en avait 675.075 le vendredi précédent.

Depuis le 16 août, il était déjà possible d'observer une baisse du nombre de tests réalisés. Cependant, l'évolution était régulière et plutôt légère. Ainsi, entre le 24 septembre et le 1er octobre, le nombre de tests réduisait de 3%, la semaine suivante, la baisse était de 3%. Mais entre le 8 octobre et le 15 octobre, jour où les tests deviennent payants, la chute est de 45%.

Les données de Santé Publique France montrent également un pic du nombre de tests le jeudi 14 octobre, la veille de l'entrée en vigueur du non-remboursement des tests.

Les personnes non-vaccinées semblent profiter une dernière fois d'un test gratuit, d'une durée de 72 heures, avant le week-end. Cependant, cela ne sera plus possible dorénavant ; ce qui inquiète pour le suivi de l'épidémiologie.

D'autant que les données montraient également cette dernière semaine un léger rebond de l'épidémie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.