Coronavirus - Le gouvernement italien, confronté à des contaminations en forte hausse, a décidé cette nuit d'instaurer l'obligation vaccinale pour toutes les personnes âgées de plus de 50 ans

par Jeanmarcmorandini.com

Le gouvernement italien, confronté à des contaminations au Covid-19 en forte hausse, a décidé cette nuit d'instaurer l'obligation vaccinale pour toutes les personnes âgées de plus de 50 ans. «Nous voulons freiner la courbe des contaminations et inciter les Italiens qui ne se sont pas encore vaccinés à le faire», a justifié lors du conseil des ministres ayant adopté cette mesure le premier ministre Mario Draghi, cité dans un communiqué du gouvernement.

Dans le détail, le décret-loi impose l’obligation vaccinale pour les personnes de plus de 50 ans ne travaillant pas et la détention du pass vaccinal pour tous les plus de 50 ans qui travaillent, aussi bien dans le public que dans le privé. Dans les faits, il s’agit bien d’une obligation vaccinale pour tous les plus de 50 ans, puisque le pass vaccinal, baptisé en Italie «pass sanitaire renforcé», s’obtient seulement avec un cycle vaccinal complet ou après guérison du Covid.

L’Italie compte 59 millions d’habitants, dont 28 millions âgés de plus de 50 ans, selon l’Institut national de statistique (Istat). Le 29 décembre, le gouvernement avait déjà décidé d’exiger à partir du 10 janvier le pass vaccinal dans les transports, les hôtels, les terrasses de restaurants, les foires et congrès ainsi que les piscines et salles de gym.

Jusqu’ici, pour prendre le train et l’avion, il suffisait d’être en possession d’un pass sanitaire «de base», qui pouvait être obtenu grâce à la vaccination mais aussi avec un test négatif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.