Attaque de Rambouillet : La députée En marche Yaël Braun-Pivet évoque ce matin sur France Info, la possibilité d'avoir "des personnels armés dans les accueils des commissariats"

par Jeanmarcmorandini.com

La députée La République en marche Yaël Braun-Pivet évoque ce matin sur France Info, la possibilité d'avoir "des personnels armés dans les accueils des commissariats".

Après l'assassinat d'une fonctionnaire de police dans le sas du commissariat de Rambouillet, se pose une nouvelle fois la question de la sécurisation de ces bâtiments. Dans un courrier adressé vendredi aux préfets, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur s'est emparé de la question.

«Vous veillerez […] à renforcer la vigilance et les mesures de sécurité dans et aux abords des commissariats de police et brigades de gendarmerie, notamment s'agissant des accueils», indique la missive du ministère de l'Intérieur. En visite ce samedi, à Quimper, le ministre de l’Intérieur a de nouveau déclaré qu'il «fallait mettre plus de policiers partout en France», réitérant la promesse d'Emmanuel Macron d'embaucher 10.000 policiers et gendarmes supplémentaires d'ici 2022.

Depuis 2015 et la grande vague d'attentats dans l'Hexagone, les protocoles de sécurité ont été renforcés. À Paris et dans la petite couronne, les commissariats sont désormais gardés par un «garde statique» : un policier doté d'un «équipement lourd», c'est-à-dire d'une «arme d'épaule», et d'un gilet pare-balles de catégorie IV, renforcé de plaques en céramiques capables d'arrêter les calibres de fusils d'assaut.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.