Argenteuil - Des jeunes justifient les violences contre les policiers en début de semaine : "90% des contrôles se terminent mal, on est traité de bougnoules, de sale noir ou on est massacré sans un mot"

par Jeanmarcmorandini.com

Après la manifestation des policiers hier, l'Info du vrai de Canal Plus et retourné à Argenteuil où des attaques contre des policiers ont eu lieu en début de semaine. Les jeunes rencontrés justifient ces attaques en expliquant que selon eux les policiers se comportent mal dans les contrôles. Devant la caméra un d'entre eux explique:

"En fait, ici ce n'est pas à Paris. Là bas, les policiers se comportent bien et sont polis, mais ici tous les contrôles tournent mal et sans aucune raison. Les policiers nous insultent nous traitent de bougnoules et tiennent des propos racistes."

De violents incidents ont éclaté lundi au cours de la soirée à Argenteuil. Les secours ont été alertés alors que des véhicules et des poubelles ont été incendiés dans le quartier du Val-Nord. À leur arrivée sur place, les forces de l’ordre, mais également les pompiers intervenant pour éteindre les feux, ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice.

Au total, une dizaine de véhicules ont été détruits par les flammes, certains ayant été retrouvés retournés au milieu de la chaussée.

Cet épisode de tensions se déroule au Val d'Argent, un vaste quartier populaire régulièrement théâtre de violences urbaines, dans cette ville située au nord-ouest de Paris. C'est dans cette cité que résidait Sabri, décédé il y a un an jour pour jour le 17 mai 2020, sans qu'aucun lien ne soit établi à ce stade entre ce drame et les violences.

Le jeune homme de 18 ans est mort dans un accident de moto survenu à proximité d'une voiture de police dans un quartier voisin. L'enquête a été classée sans suite, les investigations confirmant «l'absence d'intervention d'un tiers dans l'accident», selon le parquet de Pontoise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.