Après l'affaire Yassine Ballatar, des journalistes du "livre Noir" affirment avoir été agressés à coups de casque à Marseille et leur voiture vandalisée

par Jeanmarcmorandini.com

C'est Erik Tegnér, Directeur de la rédaction du Livre Noir qui l'annonce dans une série de tweet sur son compte, il affirme que l'un de ses journalistes a été agressé à coups de casque à Marseille à l'occasion de la visite d'Eric Zemmour alors que 24h plus tôt leur voiture avait été vandalisé.

Erik Tegnér affirme ainsi : Notre caméraman de Livre Noir s'est fait violemment agresser aujourd'hui à #Marseille par un antifas, qui lui a asséné des coups de casque, avant qu'un autre l'oblige à supprimer ses rushs (encore!). Il est vraiment temps que la peur change de camp." Et dans un autre tweet, il indique : "En rentrant de reportage cette nuit à 3h avec

@Livrenoirmedia , nous nous sommes garés sans le savoir devant un des 2 centres d'accueil de migrants de Marseille.".

La semaine dernière, invité dans Morandini Live sur CNews, Jordan Florentin, journaliste du média Livre Noir. expliquait avoir porté plainte contre Yassine Belattar pour séquestration, extorsion et menace de mort, soutenant avoir été détenu une heure à la fin de son spectacle :

"Il m’explique que j’étais rentré dans la cage aux lions, qu’il était le lion, que c’était suicidaire d’être ici. (…) Pendant une heure, nous ne pouvons pas sortir. Il me demande de supprimer les fichiers de ma carte SD. On est encerclé par 10-15 personnes. Il me dit "T’es recherché par tout le 93, tout Aulnay cherche ton prénom, t’es la prochaine Mila."

Le journaliste dit avoir été menacé de mort, séquestré, volé, la police est finalement arrivée. Il a déposé plainte.

De son côté Yassine Bellatar a démenti ces accusations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.