Anne Hidalgo refuse que l'on aide Eric Zemmour à obtenir ses 500 parrainages : "Il tient des propos anti-démocratiques et négationnistes et on va l'aider ? Mais de qui se moque-t-on ?"

par Jeanmarcmorandini.com

Le Premier ministre a lancé mardi un appel aux élus pour qu'ils acceptent de parrainer des candidats à l'élection présidentielle. "Le fait d'accorder son parrainage à un candidat n'est pas automatiquement synonyme de soutien politique, c'est aussi un acte démocratique", a-t-il dit face aux députés. Mais Anne Hidalgo n'est pas de cet avis et estime qu'il ne faut pas aider Eric Zemmour a avoir ses parrainages.

"Si on n’est pas capable de convaincre 500 maires sur 42.000 élus qui peuvent parrainer, il y a un petit problème", affirme Anne Hidalgo sur France Inter.

"Qu’on ne nous prenne pas pour les idiots du village. Zemmour qui tient des propos qui sont des propos anti-démocratiques, des propos négationnistes, des propos extrêmement dangereux pour l’équilibre dans notre pays et qui nous renverrait à une forme d’indignité au banc des nations.

Que au nom de la démocratie, alors qu’il tient des propos contraires à la démocratie, on vienne chercher des formules pour lui donner des parrainages, mais de qui se moque-t-on, de qui se moque-t-on ?"

Plusieurs candidats situés au-dessus de la barre des 10% d'intentions de vote dans les sondages comme Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), Éric Zemmour (Reconquête) et Marine Le Pen (Rassemblement national) n'ont en effet pas encore leurs 500 parrainages d'élus requis par la loi pour valider leur présence au premier tour.

Il leur reste dix jours pour les obtenir. Il manque 52 parrainages pour le candidat LFI, 107 pour le RN, et 150 pour Eric Zemmour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.