Afghanistan - La garde à vue du réfugiés interpellé lundi soir à Paris se poursuit ce matin alors que la polémique ne cesse d'enfler

par Jeanmarcmorandini.com

La garde à vue de l'Afghan qui a été interpellé se poursuit ce matin. Invité sur France info, Gérald Darmanin a expliqué que l'individu en question avait quitté le lieu de son assignation à résidence. Un comportement qui lui a valu d'être placé en garde à vue. Celle-ci a d'ailleurs été prolongée ce mardi soir, a appris le service Police-Justice de CNEWS du parquet de Paris. De son côté, le ministre de l'Intérieur avait cependant expliqué qu'il n'était sorti que «quelques minutes» de la zone où il devait rester confiné.

L'homme était assigné dans un hôtel de Noisy-le-Grand. Cependant, il n'est pas le suspect principal de la DGSI, qui avait reconnu avoir fait partie des talibans par le passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.