Yannick Agnel : Nouvelle accusation contre l'ancien nageur, son agente... mauvaise conseillère ?

Yannick Agnel : Nouvelle accusation contre l'ancien nageur, son agente... mauvaise conseillère ?Yannick Agnel - Célébrités dans le village des internationaux de France de tennis de Roland Garros à Paris, France. ©Jacovides-Moreau / Bestimage © BestImage, Jacovides-Moreau

, publié le 9 décembre 2022

Ces derniers jours, de nouvelles révélations concernant l'affaire qui implique Yannick Agnel viennent de sortir dans la presse. Une deuxième jeune fille a été auditionnée et Sophie Kamoun, l'agente de l'ancien nageur, est également au coeur de l'enquête si l'on en croit Le Parisien, reprenant les informations de l'Equipe.

C'est une affaire qui a fait couler beaucoup d'encre et depuis décembre 2021, la vie de Yannick Agnel n'est plus du tout la même. L'ancien champion de la natation, aujourd'hui âgé de 30 ans, a été mis en examen pour "viol et agression sexuelle sur mineure de 15 ans" et placé sous contrôle judiciaire pour des faits remontant à 2016. Il aurait eu une relation avec la fille de son ancien entraîneur de l'époque, Lionel Horter, alors âgée de 13 ans, tandis qu'il en avait 24. Des révélations qui ont fait grand bruit, mais si l'on en croit les nouvelles informations de , une seconde jeune fille a été auditionnée dans le cadre de cette enquête récemment.

Le parquet de Mulhouse (Haut-Rhin), a confirmé cette information. "La jeune fille était proche de l'entourage familial de Yannick Agnel", a indiqué la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot à l'AFP. Pour l'heure, l'ancien nageur n'a pas été interrogé sur ses nouveaux éléments, mais le juge d'instruction "devrait le faire sûrement dans le courant du début de l'année", 2023 a-t-elle ajouté.

Sophie Kamoun, dit "Belle-maman", dans le viseur de la justice

L'affaire est donc relancée avec cette seconde audition, mais pas uniquement. Dans un long article, qu'une plainte pour viol a été déposée contre lui. Embêté, le natif de Nîmes se demande s'il ne devrait pas tout avouer pour ne pas que cela lui reste sur la conscience. "T'en as rien à foutre, t'as rien à avoir sur ta conscience, elle était consentante ! [...] C'est elle qui aura ça sur sa conscience jusqu'au restant de ses jours ! Accuser quelqu'un de viol alors qu'elle était consentante, oh ! [...] Tu plaisantes ou quoi ?", lui rétorque Sophie Kamoun.

D'après les informations obtenues par L'Équipe, ce serait donc cette agente et ancienne nageuse de 55 ans qui aurait préparé la défense de Yannick Agnel et notamment cette histoire de vengeance de la part de la famille de la victime. "Il faut que tu sois archi-prêt et moi je pense que la meilleure ligne de défense c'est de dire : 'Encore un coup de la famille Horter'. Tu peux pas faire autrement que nier. Il y aura toujours un doute, jamais de preuve", lance-t-elle à son protégé, selon les écoutes obtenues par nos confrères.

Concernant Sophie Kamoun, il n'y aurait pas de délit. Elle a défendu bec et ongles son client et ami, d'après ce qu'il lui a relaté. Un ancien collaborateur explique qu'elle peut tout faire pour les gens qu'elle aime et va loin pour protéger quelqu'un.

L'enquête se poursuit dans l'affaire Yannick Agnel avec de nouveaux éléments, qui pourraient bien s'avérer décisifs.

Yannick Agnel reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.