Virginie Efira amoureuse de Niels Schneider : "Nous vivons une belle histoire"

Virginie Efira amoureuse de Niels Schneider : "Nous vivons une belle histoire"
Virginie Efira sur scène lors de la 46ème cérémonie des César à l'Olympia à Paris, le 12 mars 2021.

C'est dans le dernier numéro de Paris Match, paru le 30 juin 2021, que Virginie Efira s'est confiée sur son idylle avec Niels Schneider. Une belle romance qui a débuté sur "Un amour impossible" de Catherine Corsini.

Virginie Efira et Niels Schneider ont joué les amants déchus pour Catherine Corsini en 2018 dans "Un amour impossible". Si leurs personnages n'étaient pas voués à être ensemble, les comédiens ont senti grandir leurs sentiments et ne se sont plus quittés. Et celle qui sera le 9 juillet prochain à l'affiche de "Benedetta", le nouveau film de Paul Verhoeven (en compétition au Festival de Cannes) s'est confiée dans les colonnes de Paris Match paru le 30 juin en kiosque, sur sa relation avec Niels Schneider: "Je fais les films aussi pour lui. J'aime son regard sincère sur moi. Parce que nous nous aimons, nous nous disons la vérité. Sinon cela n'aurait pas de sens. Nous partageons nos expériences mais nous n'attendons pas l'autorisation de l'un ou de l'autre pour nous lancer dans des projets. Et quand nous partons en tournage chacun de notre côté, nous nous arrangeons pour ne pas laisser passer trop de temps sans nous voir."

"Nous avons une manière de vivre un peu spéciale"

Les deux amants qui ont déménagé ensemble "il y a un bon moment", comme l'a indiqué Virginie Efira, s'épaulent au quotidien : "Nous vivons une belle histoire qui ne souffre pas du quotidien en commun, qui ne s'étiole pas. C'est très agréable parce qu'il y a de la compréhension. Avec les tournages, les horaires particuliers, nous avons une manière de vivre un peu spéciale, nous traversons les mêmes périodes de doute. Parfois on me demande s'il est difficile de partager la vie d'un acteur, si l'on ne se fait pas concurrence. Impossible. Il y a un amour véritable entre nous et nos egos ne sont pas boursouflés à ce point. Niels et moi possédons le même humour, le même recul sur la vie. Tous deux francophones mais venant d'ailleurs, de Belgique et du Québec, nous partageons cette singularité culturelle un peu distanciée."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.