Véronique Genest cash sur ses besoins financiers : "Il faut que je gagne ma vie"

Véronique Genest cash sur ses besoins financiers : "Il faut que je gagne ma vie"
Véronique Genest assiste à L'Autre Festival : Celui qui ouvre les livres à Avignon, le 20 février 2020.

On le sait maintenant, Véronique Genest n'a pas sa langue dans sa poche. Sans filtre, l'actrice n'hésite jamais à faire preuve d'honnêteté et à exprimer ses opinions, même les plus tranchées. Dans un entretien accordé au magazine Ici Paris et publié le mercredi 3 août 2022, la comédienne a évoqué ses nombreuses dépenses et ses besoins financiers...

Depuis l'île de beauté, où elle s'est installé il y a une vingtaine d'années, Véronique Genest continue d'organiser le festival Corse en Scène. À l'occasion de cette seconde édition, l'ancienne interprète de Julie Lescaut a accepté de donner une interview au magazine Ici Paris. L'occasion pour elle d'évoquer un sujet qui fâche : ses besoins financiers. "L'année dernière, je jouais dans une pièce qui s'est arrêtée en octobre, on n'a pas eu de boulot pendant le Covid. Un jour, j'ai entendu aux infos que le ministère de la Culture autorisait le théâtre en plein air et assis, et subventionnait les festivals", s'est-elle insurgée.

"J'ai besoin de 10 000 euros par mois"

Si celle qui a récemment perdu sa mère s'insurge autant, c'est surtout parce qu'elle a beaucoup de dépenses mensuelles auxquelles elle arrive de moins en moins à faire face. "J'ai de la chance, j'ai des biens, des économies, mais elles ne seront pas éternelles. J'ai eu ma maman à charge - la maison de retraite coûtait entre 5 000 et 6 000 euros par mois - ainsi que l'ex-femme de mon mari. Il faut que je gagne ma vie, que je travaille. J'ai besoin de 10 000 euros par mois, pour tenir et aider ceux qui sont autour de moi", a-t-elle conclu, catégorique. Voilà encore une déclaration qui risque de faire couler beaucoup d'encre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.