Valérie Trierweiler dévoile les coulisses de l'Elysée : "Tout est loin"

Valérie Trierweiler dévoile les coulisses de l'Elysée : "Tout est loin"
Valérie Trierweiler lors du lancement de Don'actions Secours Populaire à Paris, le 20 janvier 2018.

Le 15 avril 2022, dans Podcast Story, Valérie Trierweiler a accepté de dévoiler sa vie au palais de l'Elysée. Et à en croire ses mots, l'organisation n'était pas toujours pratique.

Mais qu'est-ce qui se cache derrière les portes du palais de l'Elysée ? Si nombreux sont les hommes et femmes politiques qui ont pu arpenter les couloirs, d'autres ont eu la chance (ou non) d'y vivre, tout comme Valérie Trierweiler, mariée à l'ancien Président de la République François Hollande. L'ancienne journaliste qui a accepté d'en révéler quelques secrets dans un épisode de Podcast Story, le 15 avril dernier, s'est vue interviewer à nouveau par Point de vue, le 4 mai dernier et n'a pas hésité à révéler une fois de plus les défauts de l'Elysée. "L'espace est assez mal distribué. Tout est loin, rien n'est pratique", a-t-elle assuré. Un agencement mal pensé, qui oblige de grandes distances entre chaque bureau : "Certains conseillers sont installés à des dizaines de mètres du bureau du président, d'autres, de l'autre côté de la rue, dans l'hôtel de Marigny." Toutefois, elle a tenu à féliciter l'organisation des équipes : "Ils font des miracles dans ces conditions. Les cuisines au sous-sol sont loin de la salle à manger et de la salle des fêtes et ne sont accessibles que par un petit escalier escarpé."

"J'entendais des rumeurs"

Une vie qu'elle devra "accepter" de 2012 à 2014, avant que la liaison entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet n'éclate au grand jour. Interviewée par Paris Match en septembre 2014, celle qui partage désormais sa vie avec Romain Magellan, expliquait comment cette annonce avait été brutale : "J'entendais des rumeurs, évidemment, mais on en entendait sur tout le monde. Je n'y prêtais pas attention", avait-elle déclaré. "Lorsque j'ai su, c'est comme si j'étais tombée d'un gratte-ciel."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.